par Nicolas Anderbegani

Ferrari : premières images de la future 296 GT3

Pour son 75e anniversaire, Ferrari veut nous gâter. Après une monoplace SF-75 aussi belle que prometteuse en Formule 1, voici la nouvelle GT de course dont les premières images ont été dévoilées : la 296 GTB.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Pour son 75e anniversaire, Ferrari veut nous gâter. Après une monoplace SF-75 aussi belle que prometteuse en Formule 1, voici la nouvelle GT de course dont les premières images ont été dévoilées : la 296 GTB.

Une lignée victorieuse à perpétuer

Avec 429 victoires et 107 titres toutes compétitions confondues pour 770 départs, la Ferrari 488 GT3 s'est taillée un incroyable palmarès, le plus riche d'une berlinette Ferrari, sans oublier les succès glanés par la version GTE en championnat du monde et au Mans. Néanmoins, la 488 GT3 n'est plus toute jeune et son lancement remonte déjà à 2016. Depuis, la concurrence s'est affutée et a lancé des modèles GT3 plus récents, comme avec la Porsche 911 RSR. La 488 a constamment évolué et la version EVO s'est montrée très compétitive l'an passé, en partie grâce aux ajustements des balances de performances.

Il faut désormais penser à l'avenir et promouvoir les nouveautés. L'heure du remplacement a sonné pour la 488, alors que la catégorie GT connaîtra un grand changement en 2024. A cette date en effet, les GT3 remplaceront les GTE, trop coûteuses, pour animer le championnat du monde d'Endurance et les 24 heures du Mans. Lancée l'an dernier, la berlinette 296 GTB va donc avoir droit à sa variante GT3, qui doit remplacer d'ici l'an prochain la vénérable 488.

Une 296 sans son hybridation

Cette 296 GTB GT3 effectuera ses premiers tours de roues à Fiorano, mais il faut rappeler que leur assemblage sera réalisé par Oreca sur la base de Signes, près du circuit du Castellet. Différence de taille, afin de se conformer à l'actuelle législation, la version GT3 n'embarquera pas de motorisation hybride, contrairement à la version de série qui exploite un V6 turbocompressé de 2,9 L délivrant 663 ch8 000 tr/min), couplé à un moteur électrique d'une puissance 167 ch. Cela fait bien longtemps, hors monoplaces, que Ferrari n'a pas engagé en course un modèle V6. Il faut en effet remonter aux Dino 246 GTS exploitées par le NART au début des années 70...

Les images font en tous cas saliver, même si ce ne sont que des visuels bien sombres qui ne déplairaient pas à Batman. Racée, compacte, trapue mais affutée comme une flèche, elle ferait presque penser à la ligne d'un prototype.

Pour résumer

Pour son 75e anniversaire, Ferrari veut nous gâter. Après une monoplace SF-75 aussi belle que prometteuse en Formule 1, voici la nouvelle GT de course dont les premières images ont été dévoilées : la 296 GTB.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.