Credit Photo - Le Mans
par Thibaut Emme

24H du Mans 2022 +15h : vers un record de distance ?

La nuit du Mans n'a pas encore livré son verdict. Toyota est largement en tête de cette édition et s'il y a eu des "slow zones", il n'y a pas eu de voiture de sécurité ou de "full course yellow". Se dirige-t-on vers un record de distance malgré un temps au tour plus important que par le passé ?

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Quatre tours ! C'est l'avance que possède Toyota sur Glickenhaus. La #7 est toujours devant la #8 avec une douzaine de seconde d'écart. A 7h du matin, c'était 244 tours qui avaient été couverts. Si on projette sur 24 heures, cela donne dans les 390 tours, voire un peu plus. Cela va être tendu pour atteindre les 397 tours de l'Audi R15+ de 2010.

La Glickenhaus d'Olivier Pla, Romain Dumas et Pipo Derani est bien remontée dans le classement 6e du général à 7h, elle fond sur les deux LMP2 qui sont devant elle et recollera au peloton des LMH, à plusieurs tours tout de même. Ces deux LMP2, c'est Jota avec la #38 qui a pris un avantage sur Prema Orlen #9. La deuxième Jota (PR #28) est 3e de la catégorie. Alors qu'on les mettait favoris, WRT ou United Autosport sont loin dans le classement. En revanche, la TDS Racing Vaillante, qui a perdu son pilote amateur avant la course (interdit de participer) est 7e pour le moment et 4e avec un podium possible. L'Alpine est remontée 18e et devrait réintégrer le top 10, au moins.

En GTE-Pro, et contre toute attente, Le Mans se réveille avec la Corvette #64 en tête devant la Porsche #92 pour 13 secondes. La Ferrari #51 n'est pas très loin, ainsi que la Porsche #91. On pensait que c'en était fini des espoirs de Corvette au début de la nuit, mais les Américains sont revenus dans la course. Cela va se jouer aux ravitaillements sans doute et à une stratégie potentiellement décalée.

En GTE-AM, le Weather Tech Racing #79 est solidement en tête. On retrouve l'Aston Martin #33 du TF Sport, ainsi que la Porsche #99 du Hardpoint Motorsport.

[EDIT 7h38 : la Porsche #92 de tête du GTE-Pro est victime d'une crevaison. Après un freinage large, on a vu le pneu éclater et arracher la carrosserie avant. Le tête de la catégorie est en jeu !]

Pour résumer

La nuit du Mans n'a pas encore livré son verdict. Toyota est largement en tête de cette édition et s'il y a eu des "slow zones", il n'y a pas eu de voiture de sécurité ou de "full course yellow". Se dirige-t-on vers un record de distance malgré un temps au tour plus important que par le passé ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.