par Gautier Bottet

Xpeng P7, la berline chinoise la plus désirable ?

Les start-ups chinoises se sont empressées de commercialiser leur premier modèle, un SUV électrique. Xpeng est le premier à lancer une berline. La Xpeng P7 revendique une autonomie de plus de 700 km (NEDC).

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

  • Second modèle de Xpeng, première grande berline électrique pour une start-up

  • 2 ou 4 roues motrices, autonomie jusqu'à 706 km

  • Conduite autonome Niveau 3

Présentée au salon de Shanghai l'année dernière, la Xpeng P7 est le second modèle du jeune constructeur. Depuis sa présentation, le style n'a pas évolué. Et l'on retrouve donc des lignes élégantes et sobres, à des années lumières du style surchargé de certaines berlines chinoises. Sa fluidité n'est pas que stylistique, puisque le Cx est de seulement 0,236. Longue de 4880 mm (1896 mm de large / 1450 mm de haut), elle s'étire sur un empattement généreux de 2998 mm. Malgré son allure, elle se contente toutefois d'un coffre classique. Pas de hayon au programme pour le coffre de 440 litres. Le capot avant abrite un espace de rangement complémentaire.

La P7 est proposée d'emblée avec plusieurs configurations : 2 ou 4 roues motrices, et deux tailles de batteries (autonomies en cycle NEDC) :

  • Propulsion Long Range - 196 kW / 267 / 390 ch  - Batterie 70,8 kWh / autonomie 568 km
  • Propulsion Super Long Range - 196 kW / 267 / 390 ch  - Batterie 80,9 kWh / autonomie 706 km
  • Propulsion Super Long Range Performance - 196 kW / 267 / 390 ch  - Batterie 80,9 kWh / autonomie 656 km
  • 4 roues motrices - 316 kW / 430 ch / 655 Nm (196 kW AR + 120 kW AV) - Batterie 80,9 kWh / Autonomie 552 km

Le tout pour une masse allant de 1865 à 2060 kg. Des annonces d'autonomie qui sont dans le haut du marché, malgré une batterie de "seulement" 80 kWh. Les batteries sont fournies par CATL.

La P7 met aussi l'accent sur les aides à la conduite. Elle est ainsi le premier véhicule commercialisé à embarquer le calculateur spécialisé dans la conduite autonome Xavier de Nvidia. Elle revendique une conduite semi-autonome de niveau 3, grâce à ses multiples radars, dont un frontal assurant une vision à 200 mètres. Les capteurs (14 caméras, 12 capteurs ultra-son et 5 radars) sont complétés par une cartographie haute-résolution, et une positionnement annoncé avec une précision au centimètre... Outre une conduite semi-autonome sur autoroute, Xpeng avance une reconnaissance des feux de circulation, ainsi qu'une fonction de mémoire pour les parkings.

Avec des prix de 229 900 à 349 900 RMB (30 000 à 45 600 €) après les aides, la Xpeng P7 cible directement la Tesla Model 3. Cette dernière est en effet bien plus chère : de 323 800 à 419 800 RMB (autonomie de 445 à 668 km NEDC en Chine).

Notre avis, par leblogauto.com

Xpeng pourrait reprendre l'avantage sur ses rivaux Nio et Weltmeister avec cette grande berline qui semble plutôt réussie. Par son style, mais aussi visiblement les prestations qu'elle propose. Pour le moment, Xpeng n'a annoncé aucune ambition de commercialisation en Europe à court ou moyen terme.

Pour résumer

Les start-ups chinoises se sont empressées de commercialiser leur premier modèle, un SUV électrique. Xpeng est le premier à lancer une berline. La Xpeng P7 revendique une autonomie de plus de 700 km (NEDC).

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.