par Elisabeth Studer

Volkswagen sape la vente de ses propres voitures électriques

En dépit des apparences, Volkswagen serait loin de redoubler d'efforts en concessions pour vendre ses propres voitures électriques. C'est une tout cas le constat que dresse Greenpeace dans un rapport.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

En dépit des apparences, Volkswagen serait loin de redoubler d'efforts en concessions pour vendre ses propres voitures électriques. C'est une tout cas le constat que dresse Greenpeace dans un rapport.

Volkswagen affiche - en public - miser sur l'électrique

Certes Volkswagen clame à qui veut l'entendre qu'il prévoit d'investir environ 35 milliards d'euros dans les véhicules électriques d'ici 2024 et de devenir neutre au niveau émissions d'ici 2050.

Son patron, Herbert Diess, a appelé à une hausse du prix du CO2, à des règles d'émissions plus strictes et à la fin du privilège du diesel.

VW peu moteur sur la vente de ses propres véhicules électriques

Cependant, affirme Greenpeace, VW pourrait agir davantage pour promouvoir les ventes de ses véhicules électriques. L'ONG affirmant même que dans certains cas, le constructeur pourrait même saper la vente de ses propres voitures non dotées de moteur thermique.

Les ventes de l'ID.3 – 1er véhicule 100 % électrique de VW – démarre lentement

Les ventes de la première voiture entièrement électrique de Volkswagen, l'ID.3,ont démarré lentement cet automne, écrit WirtschaftsWoche. VW a ainsi enregistré 37 000 commandes pour le véhicule fin octobre. Tesla, en comparaison, avait plus de 400 000 précommandes pour sa Model 3 quelques semaines après son lancement au printemps 2016.

La lenteur du lancement serait en partie due à des problèmes logiciels.

VW ne veut pas vendre plus de véhicules électriques que le strict « nécessaire »

Mais une des principales raisons pourrait être financière. Greenpeace affirme ainsi que malgré le risque de devoir payer de lourdes amendes, faute d'avoir atteint les objectifs de l'UE en matière de réduction des émissions de CO2 de sa flotte automobile, VW ne veut pas vendre plus de voitures électriques que ce qui est absolument nécessaire.

Alors que 2020 était la première année d'application de l'objectif de flotte, les lobbyistes du secteur automobile présents à Bruxelles ont négocié une règle de transition en douceur, qui leur permet de sortir du calcul les 5 % de leurs véhicules les plus gourmands en carburant. Chose qui ne sera plus possible en 2021.

Au final, chaque voiture électrique vendue en 2021 au lieu de 2020 apportera une «contribution particulièrement précieuse à la maîtrise des objectifs difficiles de 2021», indique Benjamin Gehrs, expert en mobilité chez Greenpeace.

Les véhicules à moteur thermique demeurent plus rentables que les VE

De plus, la vente de voitures à moteur thermique est encore plus rentable pour Volkswagen, et ce, en raison des coûts élevés de production et de matières premières des véhicules électriques.

VW a confirmé à WirtschaftsWoche que ses voitures électriques génèrent à l'heure actuelle moins de bénéfices que les moteurs à combustion. "La rentabilité des voitures électriques sera inférieure à celle des moteurs à combustion dans la phase initiale", a ainsi déclaré Volkswagen au journal.

Les concessions VW loin de vanter les qualités des VE de la marque

Les concessionnaires Volkswagen semblent ainsi eux-mêmes saper la vente de voitures électriques. C'est en effet ce qu'il ressort d'une enquête menée par Greenpeace en toute discrétion.

56 clients mystères ont ainsi rendu visite à 50 concessionnaires Volkswagen dans toute l'Allemagne. Dans la plupart des cas, les commerciaux ont non seulement déconseillé explicitement l'achat de l'ID.3, mais ils ont également exprimé «des doutes fondamentaux sur la mobilité électrique», selon Gehrs.

Notre avis, par leblogauto.com

Benjamin Gehrs, expert en mobilité chez Greenpeace l'a bien compris. L'es objectifs 2021 en matière d'émissions CO2 risquent d'être difficiles à atteindre pour Volkswagen. De là à inciter les commerciaux à reporter les ventes à l'année prochaine. Un jeu qui pourrait s'avérer dangereux, la durée de vie d'un véhicule n'étant pas de 12 mois … Pas sure que le client qui achète un véhicule à moteur thermique en 2020, revienne en concession pour « l'échanger » contre un véhicule électrique une fois les douze coups de minuits passés. Encore moins si le commercial lui  aura préalablement plomblé l'image des VE.

Quant au discours officiel de Volkswagen et sa stratégie réptée écologique, une telle démarche pourrait démontrer qu'il ne s'agit au final que d'une façade

A lire également :

Mais que fait Volkswagen avec son ID.3 ?

Pour résumer

En dépit des apparences, Volkswagen serait loin de redoubler d'efforts en concessions pour vendre ses propres voitures électriques. C'est une tout cas le constat que dresse Greenpeace dans un rapport.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.