par Elisabeth Studer

Volkswagen : plan de suppression d’emplois

Le groupe Volkswagen a annoncé dimanche un plan de suppression d'emplois. Si ce dernier s’avère non encore chiffré à l’heure actuelle, jusqu'à 5.000 postes pourraient être supprimés d'ici fin 2023. Les mesures s’inscrivent dans le cadre d'une réduction des coûts. Objectif affiché : financer la transition vers l'électrique.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Accord avec le Comité d’Entreprise sur des mesures de régulation par l'âge

S’exprimant dans le cadre d’un communiqué, Volkswagen a précisé qu’un accord avec le comité d'entreprise avait été établi sur "un ensemble complet de mesures de régulation par l'âge" de sa masse salariale.

Le nouveau plan de suppressions d'emploi vient compléter une réduction de jusqu'à 7.000 postes annoncée en 2019 pour la marque VW.

Près de 5000 départs via retraite anticipée et cessation progressive d'activité

Le groupe automobile s’attend d’ores et déjà à ce que 900 salariés choisissent une formule de retraite anticipée à court terme, entre 2.000 et 4.000 personnes devraient quant à elles - selon ses prévisions - quitter l'entreprise dans le cadre d'une cessation progressive d'activité.

Objectif affiché : gestion rigoureuse des coûts selon Volkswagen

Ces départs non remplacés doivent "contribuer de manière importante à une gestion rigoureuse des coûts", indique par ailleurs le groupe. Lequel se voit contraint d’investir massivement pour développer et produire des modèles électriques et, à plus long terme, de voitures autonomes.

"Grâce à notre haut niveau d'investissement dans l'expansion de l'électromobilité et de la numérisation, Volkswagen a pu s'établir comme pionnier du changement automobile. Nous voulons maintenant renforcer notre position de force. Cela nécessitera la poursuite d'une gestion stricte des coûts afin de financer les investissements nécessaires à l'avenir", argumente le directeur des ressources humaines, Gunnar Killian.

Chiffre d’affaires en baisse de 15 % en 2020

Volkswagen a vendu plus de 9,3 millions de véhicules en 2020, un chiffre en baisse de 15% par rapport à 2019. Ce qui aura permis à Toyota de le coiffer au poteau et de lui ravir la première place du marché mondial.

Si l’année dernière, le groupe a souffert de la crise économique engendrée par le Covid-19, il table néanmoins à une "hausse significative" de son chiffre d'affaires en 2021, malgré une pandémie toujours bien présente.

VW table sur 70 % de VE d’ici 2030

La marque VW a annoncé récemment qu'elle tablait d'ici 2030 sur une part de 70 % de véhicules électriques pour ses ventes européennes, un chiffre deux fois plus important que celui annoncé jusqu'alors. Le constructeur accélérant sa transition alors que la législation en matières d’émissions polluantes devient de plus en plus stricte.

Notre avis, par leblogauto.com

Cette annonce intervient à quelques heures de la conférence baptisée "Power day", organisée pour la première fois lundi et que les spécialistes comparent au "Battery day", grand-rendez-vous annuel du patron de Tesla, Elon Musk. Le constructeur devrait y présenter sa stratégie concernant la voiture électrique.

A noter également que Volkswagen risque une amende de plus de 100 millions d’euros pour avoir manqué aux objectifs de l’UE en matière d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) de sa flotte de voitures particulières 2020.

Pour Volkswagen, les choses sont loin de se simplifier : le constructeur a d’ores et déjà indiqué que les objectifs d’émissions plus stricts de l’UE l’obligeraient à augmenter la proportion de véhicules hybrides et électriques dans ses ventes de voitures européennes à 60% d’ici 2030, contre un objectif précédent de 40%.

Si à l’heure actuelle, Volkswagen a investi plus de 35 milliards d’euros dans l’électrique, Herbert Diess lui-même – le patron de l’entreprise – a reconnu que le constructeur avait » commencé relativement tard » le virage vers cette technologie.

D’ici 2030, le groupe VW compte proposer 70 modèles électriques avec pour objectif d’en commercialiser 26 millions d’unités en 10 ans. La plupart utilisera la plateforme technologique « MEB » inaugurée par le modèle ID.3.

Mais le démarrage commercial de ce véhicule crucial pour la stratégie électrique de VW a connu (et pourrait connaitre encore ?) quelques ratés … mettant Herbert Diess sur la sellette.

Sources : Volkswagen, AFP

Pour résumer

Le groupe Volkswagen a annoncé dimanche un plan de suppression d'emplois. Si ce dernier s’avère non encore chiffré à l’heure actuelle, jusqu'à 5.000 postes pourraient être supprimés d'ici fin 2023. Les mesures s’inscrivent dans le cadre d'une réduction des coûts. Objectif affiché : financer la transition vers l'électrique.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.