par Thibaut Emme

Véhicule électrique : EDF ferme 87% de Corri-Door

Gros coup d'arrêt pour les réseaux de charge rapide en France. Après Ionity qui met un prix exorbitant à la charge, voilà qu'Izivia (filiale d'EDF) arrête 87% de ses bornes Corri-Door, par précaution.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Véhicules du quotidien vs. véhicules au long cours

Pour l'essor du véhicule électrique à batterie, il y a deux pistes. Soit réserver ces véhicules aux trajets du quotidien - et un peu plus - en ayant des VEB avec de 150 à 300 km d'autonomie, soit faire des pachydermes de la route avec 500 km d'autonomie, mais 2,5 tonnes sur la balance.

Pour ces derniers, qui visent à remplacer le véhicule thermique pour les longs trajets, il faut impérativement un réseau de charge rapide (supérieur à 50 kW) le long des principaux axes routiers pour que ces gros bébés n'attendent pas 5 heures avant de repartir.

En France, il y a grosso-modo 3 réseaux de charge rapide. Il y a Ionity avec ses bornes potentiellement à 350 kW, Izivia (EDF) et les superchargers Tesla. Il y a plusieurs semaines, Ionity a annoncé que se charger chez eux allait coûter plus cher qu'un plein de carburant. Idiot et inepte.

Sauf que Ionity va se retrouver en tête-à-tête avec Tesla. En effet, Izivia a arrêté 189 de ses 217 bornes rapides. La raison ? Deux incidents techniques, ainsi que des tâches foncées qui sont apparues sur différentes bornes. A la clé, une très forte suspicion de risque d'incendie. D'ailleurs, Izivia a annoncé que les bornes ne seraient pas remises en fonctionnement, n'en laissant que 28 branchées.

Les 28 bornes sont d'un autre fabricant que les 189. Celles-ci sont faites par EVTtronic, filiale bordelaise d’Engie. 10 à 20 nouvelles bornes devraient être installé, mais Izivia indique que le réseau restera à 40/50 bornes au total, au lieu des 200. Les abonnements vont devoir évoluer à la baisse et les clients devraient recevoir une compensation.

Quelle conséquence pour les propriétaires de VEB ?

En fait, la caractéristique intéressante des bornes Izivia est la compatibilité avec différentes normes. On y trouve de la prise type 2 (charge accélérée), du Combo CCS (courant continu supérieur à 50 kW), mais aussi le nippon CHAdeMO.

Aussi, certains véhicules comme la Nissan Leaf, le Mitsubishi Outlander PHEV, etc. vont avoir plus de mal à trouver des bornes compatibles et devront se contenter des Type 2 (jusqu'à 22 kW).

Mais, la décision de EDF de ne pas remplacer les 190 bornes potentiellement défectueuses ne cache-t-elle pas non plus un constat sur l'utilisation du VEB en France ? En effet, le marché est surtout composé de citadines ou de compactes offrant 50 à 62 kWh de capacité. Ne permettant pas de traverser la France, elles sont surtout utilisées en premier véhicule du foyer, la "grande thermique" restant à l'arrêt sauf les weekends et vacances.

L'utilisation du réseau de borne rapide est très certainement en dessous des prévisions des exploitants et EDF/Izivia trouve visiblement ici un moyen de réduire la voilure du réseau Corri-Door. Aveu d'échec ?

Illustration : Izivia

Pour résumer

Gros coup d'arrêt pour les réseaux de charge rapide en France. Après Ionity qui met un prix exorbitant à la charge, voilà qu'Izivia (filiale d'EDF) arrête 87% de ses bornes Corri-Door, par précaution.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.