par La rédaction

Varley evR450 : une supercar électrique aussie

Nous sommes bien en Australie et non point de gros V8 glougloutant sous le capot. Voici une nouvelle venue dans le segment des supercars que la Valrey evR450, fruit d'un partenariat entre Varley, Ultramotive et Tritium. Enfin supercar, oui et non : ici on abat la carte 0 émission.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

C'est à l'occasion d'une conférence portant sur le thème "0 émission" qui se tenait à Brisbane que les trois partenaires ont dévoilé cette sportive verte.

Mais que cache cette enveloppe ? Tous les détails techniques n'ont pas encore été dévoilés au contraire de premières indications sur les performances comme une v-max bloquée à 200 km/h ou 3,8 s pour passer de 0 à 100 km/h, de quoi chatouiller nombre de supersportives thermiques, pour une autonomie maximale de 300 km avec pack de batteries spécifiques (lithium-ion ? Pas de données), autonomie revue à 150 km dans sa configuration standard.

Les acteurs évoquent déjà le lancement pour le début de l'année prochaine à un tarif oscillant autour de 200 000 dollars soit quelques 150 000 euros.

Si sur le papier les performances générales peuvent donner envie, on ne peut pas franchement en dire autant question look et design. Un peu suranné à ce niveau, non ? Quitte à choisir une supercar australienne, la Joss JP1 se révèle plus charmante.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le groupe Varley, je vous invite à cliquer ici.

Source : Carscoop.

Pour résumer

Nous sommes bien en Australie et non point de gros V8 glougloutant sous le capot. Voici une nouvelle venue dans le segment des supercars que la Valrey evR450, fruit d'un partenariat entre Varley, Ultramotive et Tritium. Enfin supercar, oui et non : ici on abat la carte 0 émission.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.