par La rédaction

Toyota Sai/Lexus HS250h : production suspendue

Dotées des mêmes technologies de freinage que la Lexus HS250h enregistrent, contrairement à la première nommée, un arrêt de leur production d'une durée d'une semaine annonce le constructeur nippon. Si le défaut avait été détecté en décembre sur la Prius, puis corrigé en usine début janvier (n'entraînant pas de pause dans la production), les modifications nécessaires sur les Toyota Sai et Lexus HS250h n'ont pas encore été appliquées.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Dotées des mêmes technologies de freinage que la Prius (dont on ne rappellera pas le vaste rappel lancé à l'échelon planétaire), les Toyota Sai et Lexus HS250h enregistrent, contrairement à la première nommée, un arrêt de leur production d'une durée d'une semaine annonce le constructeur nippon. Si le défaut avait été détecté en décembre sur la Prius, puis corrigé en usine début janvier (n'entraînant pas de pause dans la production), les modifications nécessaires sur les Toyota Sai et Lexus HS250h n'ont pas encore été appliquées.

"Nous avons décidé de suspendre la production des deux modèles du 13 au 20 février", s'est exprimé un porte-parole de Toyota ajoutant que cette pause" pourrait être prolongée si nécessaire".

Explication concernant cette interruption des chaînes de production ? "Nous n'avons pas encore terminé les préparatifs pour effectuer les changements nécessaires", indique le porte-parole. Selon certains médias nippons, cette pause forcée se traduirait par la non production de quelques 2 000 unités.

Cette nouvelle annonce fait suite à celle touchant la suspension des ventes de ces deux modèles ainsi que le rappel de plusieurs milliers d'exemplaires dans le monde.

A lire également. Officiel : Toyota rappelle encore 436 000 unités.

A voir également chez Toyota. Galerie GRMN Concepts.

Pour résumer

Dotées des mêmes technologies de freinage que la Lexus HS250h enregistrent, contrairement à la première nommée, un arrêt de leur production d'une durée d'une semaine annonce le constructeur nippon. Si le défaut avait été détecté en décembre sur la Prius, puis corrigé en usine début janvier (n'entraînant pas de pause dans la production), les modifications nécessaires sur les Toyota Sai et Lexus HS250h n'ont pas encore été appliquées.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.