par Joest Jonathan Ouaknine

Toyota Prius plug-in à Strasbourg: au quotidien (3/3)

Construire une voiture électrique, c'est facile: un moteur électrique, des batteries et c'est marre!  Construire une hybride plug-in ou une électrique offrant les prestations d'une voiture thermique, c'est beaucoup plus complexe. Mais au-delà du véhicule, c'est toute une infrastructure qu'il faut mettre en place.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Construire une voiture électrique, c'est facile: un moteur électrique, des batteries et c'est marre!  Construire une hybride plug-in ou une électrique offrant les prestations d'une voiture thermique, c'est beaucoup plus complexe. Mais au-delà du véhicule, c'est toute une infrastructure qu'il faut mettre en place.

Les 100 Prius Plug-in ne sont pas vendues, mais louées 600€ HT par mois, durant 3 ans.

Chargement

Pas question de recharger sur la prise de courant dans votre garage ou d'utiliser la rallonge que vous avez acheté à la foire au bricolage de Leclerc.

Il faudra utiliser des recharges spécifiques et une prise spéciale (fournie dans la voiture.) Raison officielle: il faut du matériel pro pour éviter les risques d'arrachage ou la casse en cas de chute. La recharge complète prend 90 minutes.

4 cas de figure dans l'expérimentation:

- Chez vous: vous devez investir 500€ dans un chargeur spécial. Un "plein" vous coûtera 0,4€.

- Au boulot: c'est votre employeur qui achète le chargeur et vous offre gratuitement l'électricité. Plusieurs entreprises participent à l'opération.

- Parking public: votre iPhone vous dira où trouver une borne libre. Vous vous garez, vous vous identifiez avec un pass et vous chargez gratuitement. Quand c'est fini, vous recevez un SMS.

- Parking privés: il faut se brancher, marcher jusqu'à la caisse, vous enregistrer et ensuite, ça charge. Gratuitement.

Maintenance

EDF et Toyota ont mis en place un numéro vert commun. C'est eux qu'il faut appeler en cas de panne.

Assurer la maintenance d'une Prius Plug-in n'est pas à la portée de tous. D'où le besoin de l'amener chez un garage ayant du personnel formé.

De nombreuses questions en suspens

- La prise est propre aux Prius plug-in Strasbourgeoise. Actuellement, chaque pays et chaque modèle d'électrique ou d'hybride plug-in possède son propre modèle de prise. La normalisation des prises n'est pour l'instant qu'un projet. De plus, chaque modèle d'électrique ou d'hybride plug-in a des besoins propre en matière d'électricité. Il faudrait donc que les chargeurs soient capable de détecter le type de voiture. Sous peine de sous-charger votre Ion et de surcharger votre Volt (avec un risque d'incendie.)

- Le câble est très long. Que se passe-t-il si un véhicule roule dessus? Et si un piéton se prend les pieds dedans et tombe, qui est responsable?

Réponse de Toyota au journaliste Norvégien qui a posé la question: chez vous, les gens sont déjà habitués à voir des câbles trainer dans la rue (toutes les voitures sont équipées d'une fiche pour aider au démarrage, l'hiver), donc pas de soucis. NDLA: pas très convaincant...

- Avec le système, EDF met en place un réseau séparé. On imagine mal l'état Français assister impuissant à l'effondrement de la TIPP, vu qu'il y aura de plus en plus d'électriques et d'hybrides plug-in. Il serait donc très simple de créer une taxe spéciale "kWh pour voitures électriques". Et comme vous êtes dépendant du chargeur fourni, vous serez forcé de payer. Bref, le plein à 0,4€ sera un rêve éphémère. Comme lorsque dans les années 70, on rêvait de s'approvisionner en diesel chez le vendeur de fioul, à 5 francs le plein (le fioul et le diesel sont identique, mais il est devenu illégal de mettre du fioul dans le réservoir...)

- Comment est-ce que la voiture va vieillir? Pour gérer le mode de propulsion, elle est bourrée d'électronique. Déjà que nombre de garagistes ne savent pas utiliser les "valises", alors là... Le risque, en cas de mise sur le marché, c'est, à chaque panne, un systématique: "Ben... Euh... On sait pas c'qu'elle a... Mais elle est vieille, c'te bagnole. Vous voulez pas en acheter une neuve?" Réponse de Toyota: on n'a aucune idée du vieillissement des hybrides plug-in.

Conclusion

Toyota a l'air lui-même sceptique sur les avancés des hybrides plug-in. 3 ans d'expérimentations (qui font eux-même suite à plusieurs années de tests) et ensuite, seulement, la commercialisation. L'objectif étant de proposer à terme une offre pour les particuliers avec un minimum de contraintes.

La moral du jour, c'est qu'il y a encore de nombreuses questions à répondre avant de lancer un véhicule hybride plug-in ou électrique. Côté Toyota, on reconnait du bout des lèvres que même à 600€ HT par mois sur 3 ans, ils perdent de l'argent sur chaque Prius plug-in.

Le constructeur pari sur le fait que d'ici le lancement de son hybride plug-in, aucun concurrent n'aura de proposition cohérentes. Et surtout pas Chevrolet/Opel ou Byd.

A lire également:

Toyota Prius plug-in à Strasbourg: table-ronde (1/3)

Toyota Prius plug-in à Strasbourg: essai (2/3)

Pour résumer

Construire une voiture électrique, c'est facile: un moteur électrique, des batteries et c'est marre!  Construire une hybride plug-in ou une électrique offrant les prestations d'une voiture thermique, c'est beaucoup plus complexe. Mais au-delà du véhicule, c'est toute une infrastructure qu'il faut mettre en place.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.