par La rédaction

Tesla contre Top Gear : la justice tranche de nouveau

Nouvel épisode dans l'affrontement judiciaire ayant opposé Tesla au show britannique Top Gear. Après que Tesla a modifié le contenu de sa plainte et voulu faire reconnaître que l'émission avait volontairement et de manière significative trompé sur la réelle autonomie du roadster, la justice britannique saisie du dossier se penchait sur la question. Le verdict vient de tomber. Et ne va pas dans l'intérêt du constructeur américain.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Nouvel épisode dans l'affrontement judiciaire ayant opposé Tesla au show britannique Top Gear. Après que Tesla a modifié le contenu de sa plainte et voulu faire reconnaître que l'émission avait volontairement et de manière significative trompé sur la réelle autonomie du roadster, la justice britannique saisie du dossier se penchait sur la question. Le verdict vient de tomber. Et ne va pas dans l'intérêt du constructeur américain.

Au cœur des débats et de la polémique ? L'autonomie de la tesla Roadster, 200 miles, laquelle s'était réduite comme peau de chagrin à seulement 55 miles au terme d'un essai mené tambour battant sur la piste d'essai de Top Gear.

Avait alors suivi la séquence marquante de l'essai quand Jeremy Clarkson et ses acolytes étaient filmés en train de pousser le roadster jusque dans les ateliers pour une recharge. Du côté du constructeur américain, on avait bondi devant son poste de télévision en découvrant la scène. Leur grief grossièrement résumé ? Tromperie sur la marchandise.

La justice anglaise saisie du dossier devait donc statuer et voir si la BBC (représentant l'émission) avait en effet trahi ses téléspectateurs et plus loin évidemment diffusé un reportage mensonger sur la qualité et les performances de l'auto. Verdict : les données quant aux conditions de conduite dans tel ou tel environnement selon qu'on utilise dans telles ou telles conditions une auto ne sont pas inhérentes à celles résultant d'un test mené par une émission télévisée. Oui, autant se fier plus concrètement aux données constructeur pour se conformer aux réelles données d'une auto.

Oui, l'automobiliste est capable de faire la différence entre un programme télévisé et la vraie vie, les conditions normales d'utilisation au quotidien de son véhicule. Et la justice de conclure sur l'absence totale de diffamation (d'autres diront mauvaise foi) de la part de l'émission britannique.

A lire également. Tesla contre Top Gear : épisode 2 et Tesla contre Top Gear.

Source : The Guardian via Worldcarfans.

Pour résumer

Nouvel épisode dans l'affrontement judiciaire ayant opposé Tesla au show britannique Top Gear. Après que Tesla a modifié le contenu de sa plainte et voulu faire reconnaître que l'émission avait volontairement et de manière significative trompé sur la réelle autonomie du roadster, la justice britannique saisie du dossier se penchait sur la question. Le verdict vient de tomber. Et ne va pas dans l'intérêt du constructeur américain.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.