par Pierre-Laurent Ribault

Tesla contre Top Gear

Jeremy Clarkson et ses hommes ont pour habitude de régulièrement tailler un costard à telle ou telle voiture passant entre leurs mains. C'est bien fait, souvent drôle et toujours teinté d'une forte dose de mauvaise foi, c'est le principe de l'émission. Les constructeurs concernés apprécient plus ou moins mais ne pipent pas. La popularité de Top Gear est trop forte pour se mettre l'émission à dos... jusqu'à maintenant: Tesla, qui ne fait rien comme tout le monde, a décidé mardi de poursuivre la BBC en diffamation.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Il faut dire que l'essai par Top Gear du Roadster en 2008 était violemment à charge. Clarkson y démontrait que l'autonomie de la voiture était ridicule (plan de l'équipe poussant un roadster vers un garage), qu'elle ne marchait pas (plus de freins), bref, que la Tesla Roadster était un bricolage sympathique mais  loin d'être prêt pour le monde réel, une notion contre laquelle se bat Tesla depuis le début.

Seulement voilà : Tesla, après avoir récupéré les deux autos prêtées à la BBC, a tout de suite réfuté les accusations, indiquant que jamais la voiture n'a été en décharge complète ou sans freins. Et a demandé, de façon répétée, à la BBC de se rétracter, ce que les producteurs de Top Gear ont bien entendu complètement ignoré comme le reste des nombreuses récriminations qui sont faites régulièrement contre l'émission.

Nous voilà 3 ans plus tard, et la patience de Tesla est à bout: la séquence, rediffusée indéfiniment dans le monde entier au gré de la programmation de Top Gear sur les chaînes de la planète, hante le constructeur, comme l'explique Ricardo Reyes, vice-président de la communication sur son blog. Tesla a donc déposé formellement une plainte contre la BBC pour diffamation et falsification, demandant l'arrêt des rediffusions de la séquence sous le prétexte que "Top Gear a considérablement trompé les acheteurs potentiels du roadster", en particulier sur l'autonomie de la voiture. Top Gear ne compte pas plier et maintient ses affirmations.

On tient là une belle affaire. Si Top Gear est blanchi par la justice, on peut s'attendre a ce que le constructeur devienne un sujet récurrent de plaisanteries plus ou moins lourdingues de l’émission (c'est leur spécialité), ce qui n'arrangera pas les affaires du Tesla à un an du lancement du modèle S. En revanche, si Tesla a gain de cause, la jurisprudence représentera une menace grave pour tous les médias tentés de dire du mal d'une voiture, à tort ou à raison...

Source : Tesla

http://www.youtube.com/watch?v=gXfV2hw_2Xo

Pour résumer

Jeremy Clarkson et ses hommes ont pour habitude de régulièrement tailler un costard à telle ou telle voiture passant entre leurs mains. C'est bien fait, souvent drôle et toujours teinté d'une forte dose de mauvaise foi, c'est le principe de l'émission. Les constructeurs concernés apprécient plus ou moins mais ne pipent pas. La popularité de Top Gear est trop forte pour se mettre l'émission à dos... jusqu'à maintenant: Tesla, qui ne fait rien comme tout le monde, a décidé mardi de poursuivre la BBC en diffamation.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.