par La rédaction

Tempête Sandy et incendie des Karma : Fisker livre ses conclusions

Après les ravages considérables causés par la tempête Sandy, et malheureusement les dizaines de personnes décédées, les lieux frappés vont progressivement panser leurs plaies. Ce qui relève finalement du secondaire dans cette catastrophe, mais qui nous intéresse précisément ici, avait été les seize exemplaires détruits de la Fisker Karma entre noyade sous l'eau et incendie.Finalement le constructeur américain livre ses conclusions après une enquête rapidement et rondement menée.Primo, Fisker réfute ce que les différents médias avaient rapporté quant à l'explosion des seize modèles détruits. Dont acte. Sedunco, après l'enquête menée par les experts de la marque et représentants de la NHTSA, la conclusion a été faite : c'est un seul exemplaire qui est à l'origine de la suite, sorte de réaction en chaîne.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Après les ravages considérables causés par la tempête Sandy, et malheureusement les dizaines de personnes décédées, les lieux frappés vont progressivement panser leurs plaies. Ce qui relève finalement du secondaire dans cette catastrophe, mais qui nous intéresse précisément ici, avait été les seize exemplaires détruits de la Fisker Karma entre noyade sous l'eau et incendie.Finalement le constructeur américain livre ses conclusions après une enquête rapidement et rondement menée.Primo, Fisker réfute ce que les différents médias avaient rapporté quant à l'explosion des seize modèles détruits. Dont acte. Sedunco, après l'enquête menée par les experts de la marque et représentants de la NHTSA, la conclusion a été faite : c'est un seul exemplaire qui est à l'origine de la suite, sorte de réaction en chaîne.

En clair donc le court-circuit qui a frappé le premier véhicule s'est traduit par un incendie se propageant alors aux autres unités (quinze) garées à côté. Quant à l'origine précise du court-circuit, Fisker évoque une unité de contrôle basse tension mise à mal par sa présence prolongée dans l'eau et l'aspect corrosif du sel ayant entraîné l'incendie se propageant alors en raison des vents violents.

Pour mémoire, ces Karma (comme des centaines d'autres autos de différentes marques) avaient passé plusieurs heures sous plus de deux mètres d'eau. Fisker de conclure en précisant respecter toutes les différentes normes de sécurité là où est commercialisée la Karma.

A lire également. Seize Karma prennent l'eau puis s'enflamment.

Source : Fisker.

Crédit illustration : Jalopnik.

Pour résumer

Après les ravages considérables causés par la tempête Sandy, et malheureusement les dizaines de personnes décédées, les lieux frappés vont progressivement panser leurs plaies. Ce qui relève finalement du secondaire dans cette catastrophe, mais qui nous intéresse précisément ici, avait été les seize exemplaires détruits de la Fisker Karma entre noyade sous l'eau et incendie.Finalement le constructeur américain livre ses conclusions après une enquête rapidement et rondement menée.Primo, Fisker réfute ce que les différents médias avaient rapporté quant à l'explosion des seize modèles détruits. Dont acte. Sedunco, après l'enquête menée par les experts de la marque et représentants de la NHTSA, la conclusion a été faite : c'est un seul exemplaire qui est à l'origine de la suite, sorte de réaction en chaîne.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.