par Elisabeth Studer

Soitec : 1ere pierre de l’usine Bernin 4 / semi-conducteurs

Soitec, fabricant français de matériaux pour semi-conducteurs a posé jeudi la première pierre de sa future usine de Bernin près de Grenoble. Objectif : satisfaire les besoins des fabricants mondiaux de voitures électriques.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La nouvelle usine de Bernin 4 : enjeu important pour Soitec

"La nouvelle usine Bernin 4 est un enjeu important avec des temps de démarrage très rapides d'ici à la mi-2023, une qualification sur le second semestre 2023 et une croissance de la production sur 2024 et 2025", a indiqué Bernard Aspar, le numéro 2 de Soitec.

Carbure de silicium (SiC)

A l'heure actuelle, Soitec (environ 2.000 salariés, dont 1.600 en France) fabrique un matériau, le silicium sur isolant, utilisé par les fabricants de semi-conducteurs comme support pour graver leurs puces.

La nouvelle usine, située à côté de son site historique, doit lui permettre de produire un autre support de puces, le carbure de silicium (SiC), particulièrement adapté aux semi-conducteurs utilisés par les voitures électriques.

Installés dans l’électronique de puissance d’un système d’entraînement électrique, par exemple, l’efficacité plus élevée des semi-conducteurs augmente l’autonomie du véhicule électrique sans avoir à installer une batterie plus grande. De plus, des procédés de charge plus rapides deviennent possibles.

Capacité de production pour 10 millions de VE

L'usine comprendra environ 2.000 mètres carrés de "salles blanches" à l'atmosphère très contrôlée. Elle doit employer à terme environ 400 personnes, et apporter "3 ou 4 fois plus d'emplois indirects", selon l'entreprise.

Sa capacité de production doit lui permettre de faire face aux besoins de 10 millions de voitures électriques, d'après ses chiffres.

Départ du DG de Soitec

Le directeur général de l'entreprise Paul Boudre, qui avait piloté la remise sur pied de l'entreprise menacée de dépôt de bilan en 2015, doit quitter ses fonctions au début de l'été.

Il laissera en effet les rênes en juillet prochain à Pierre Barnabé, qui dirigeait jusqu'à maintenant la branche "big data et cybersécurité" du groupe Atos.

Notre avis, par leblogauto.com

Soitec n’est pas le seul sur le marché européen. En décembre dernier, après plusieurs années de développement, Bosch a débuté la production à grande échelle de semi-conducteurs en carbure de silicium (SiC). Poursuivant en parallèle, le développement de semi-conducteurs et l’extension des capacités de production déjà en cours.

Sources : Soitec, AFP, Bosch

Pour résumer

Soitec, fabricant français de matériaux pour semi-conducteurs a posé jeudi la première pierre de sa future usine de Bernin près de Grenoble. Objectif : satisfaire les besoins des fabricants mondiaux de voitures électriques.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.