par Thibaut Emme

SITL (ex-FagorBrandt) repris par Cenntro Motor

Le groupe américain Cenntro Motor avait reçu le soutien du gouvernement français, c'est donc sans surprise que le Tribunal de Commerce de Lyon a validé le plan de cession de SITL au fabriquant de petits véhicules utilitaires électriques.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le groupe américain Cenntro Motor avait reçu le soutien du gouvernement français, c'est donc sans surprise que le Tribunal de Commerce de Lyon a validé le plan de cession de SITL au fabriquant de petits véhicules utilitaires électriques.

L'activité de SITL devrait être conservée dans un premier temps avant sans doute de fusionner avec celle de Cenntro Motor (avoir des doublons de véhicules n'est pas le plus rentable). L'ancienne usine FagorBrandt sera la base européenne de ce groupe qui a des ambitions mondiales. Il possède déjà des filiales en Chine, en Asie, aux USA et...aux Iles Vierges Britanniques.

Pourtant le repreneur a fait débat au sein du tribunal puisque ce n'est pas la maison mère qui reprend SITL mais une filiale des Iles Vierges justement avec un capital symbolique de 10 euros. Le paradis fiscal permet de créer des sociétés holding et/ou écran et c'est ce qui a fait tiquer au tribunal. Toutefois, Cenntro Motor s'est engagé à conserver les 395 salariés et c'est finalement ce qui a primé.

Pour l'instant, seuls 40 salariés travailleront effectivement dans l'usine tandis que 116 seront en chômage technique et 145 en formation (payée par les organismes publics). La production de lave linge en sous-traitance est arrêté (avec la faillite de FagorBrandt l'usine n'avait plus de client) en revanche SITL continuera de fabriquer des filtres industriels et donc son petit utilitaire électrique. Le Grand Lyon qui a racheté le terrain le mettra à disposition de SITL durant 2 ans avant de ne demander qu'un loyer préférentiel.

Cenntro Motor débourse finalement 500 000 euros pour s'offrir SITL et la reprise de la société se fait donc aussi à grand renfort d'argent public. Espérons que le projet de Cenntro Motor perdure et permette à SITL de reprendre sa marche en avant.

Source : AFP, illustration : T. Emme/Le Blog Auto

Pour résumer

Le groupe américain Cenntro Motor avait reçu le soutien du gouvernement français, c'est donc sans surprise que le Tribunal de Commerce de Lyon a validé le plan de cession de SITL au fabriquant de petits véhicules utilitaires électriques.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.