par Gautier Bottet

Rolls-Royce, un nouveau modèle pour l'électrique

Chez Rolls-Royce, on se pose depuis plusieurs années la question du passage à l'électrique. Après moult hésitations, la marque passera le cap, mais cela se fera avec un modèle dédié, et non pas une déclinaison de la Ghost ou de la Phantom.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

  • L'électrique colle à l'image de silence et confort de la marque...

  • ... mais la plupart des clients n'en veulent pas

L'intérêt de Rolls-Royce pour l'électrique n'est pas nouveau. En 2011 déjà la marque britannique présentait le concept 120EX basé sur la Phantom. Mais jusqu'à présent cet intérêt ne s'est pas traduit en série. Aucune Rolls-Royce électrique ou même hybride rechargeable ne figure au catalogue.

Mais cela devra changer dans les années à venir. La marque n'y coupera pas, elle aussi doit se préparer aux futures interdictions prévues dans différentes régions du globe. Mais cela ne se fera pas par une déclinaison électrique des modèles existants, Ghost, Phantom ou même Cullinan.

Un nouveau modèle 100% électrique basé sur la plateforme maison est donc prévu. Pas de date de lancement précise pour le moment, mais on peut estimer que cela sera plutôt vers 2025. Il n'y a pas d'urgence et la marque prend son temps pour soigner son entrée sur ce nouveau marché.

Mais la gamme ne peut s'étendre à l'infini. Le cabriolet Dawn et le coupé Wraith ne devraient en revanche pas avoir de descendance directe.

Notre avis, par leblogauto.com

Vu d'en bas, une Rolls-Royce électrique fait parfaitement sens. Couple, silence, confort, tout cela colle plutôt bien à l'image de la marque. Mais le client n'a pour sa part aucune intérêt pour basculer sur ce type de motorisation. Ni le prix du carburant ni les différentes taxations n'entrent réellement en jeu quant on achète un véhicule à plus de 300 000 euros... Les restrictions de circulation prévues dans quelques grandes villes du globe peuvent en revanche avoir un impact plus direct...

Et en faisant le choix d'un modèle électrique indépendant, Rolls-Royce ne froissera pas ses clients les plus traditionnels. Ou les plus désintéressés de la consommation de carburant fossile. Ils pourront toujours opter pour le V12, et le faire voir. Certains achèteront sans doute les deux...

Pour résumer

Chez Rolls-Royce, on se pose depuis plusieurs années la question du passage à l'électrique. Après moult hésitations, la marque passera le cap, mais cela se fera avec un modèle dédié, et non pas une déclinaison de la Ghost ou de la Phantom.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.