par Elisabeth Studer

Rivian démarre en trombe à Wall Street, un petit air de Tesla

Rivian, constructeur américain de pick-up, SUV et camionnettes électriques, a démarré en trombe mercredi à Wall Street, atteignant une valorisation – virtuelle - de 67,9 milliards de dollars.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Un montant quasi identique à la valeur boursière de Ford (80,4 milliards). Et ce alors même que la société vient tout juste de sortir ses premiers véhicules de la chaîne de production. Comme un petit air de Tesla, donc.

Rivian lève mardi soir son prix d’introduction en Bourse

Rivian a fixé mardi soir son prix d'introduction à 78 dollars, bien au delà de la fourchette de 57 à 62 dollars envisagée il y a moins de dix jours.

Face à la forte demande, la société a également augmenté mardi le nombre d'actions émises.

Valorisation boursière de 67,9 milliards

Grâce à cette opération, Rivian obtient ainsi au moins 11,9 milliards de dollars de trésorerie … et une valorisation de 67,9 milliards sans prendre pris en compte les stock-options et autres actions convertibles, et même de 69,7 milliards au cas où la société exercerait l'option d'émettre des titres supplémentaires.

Pour rappel, le 1er novembre dernier, Rivian avait déclaré qu’il visait une valorisation de plus de 53 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse (IPO) aux États-Unis.

Le constructeur aura donc dépassé son objectif de plus de 14 milliards …. !

Partenariats avec Ford et Amazon

Le fondateur de Rivian, Robert Scaringe, âgé de 38 ans, a su convaincre de grandes entreprises de l'accompagner dans son aventure, dont Ford qui devrait posséder 13% des parts de Rivian après son entrée en Bourse.

La société a aussi noué un partenariat avec Amazon, qui lui a commandé 100 000 camionnettes à livrer d'ici 2030 et devrait détenir environ 19% des parts à l'issue de l'opération.

Des pertes importantes

Reste tout de même que Rivian a enregistré une perte nette de 994 millions de dollars durant le premier semestre 2021, soit la quasi-totalité des pertes enregistrées en douze mois l’année dernière (1,02 milliard de dollars), 2020 étant l’année durant laquelle la société a agrandi son usine et recruté du personnel pour pouvoir assurer sa production. En 2019, Rivian a déclaré une perte nette de 426 millions de dollars.

« Nous sommes une entreprise en phase de développement et n’avons pas généré de revenus importants à ce jour », s’était bornée à déclarer la société dans son dossier d’introduction en Bourse.

Si jusqu’à présent, Rivian a enregistré d’énormes pertes, les analystes sont de loin de s’alarmer, estimant cela tout à fait normal au stade de développement actuel de la start-up.

Investissements massifs pour accroître la production

Rivian a investi massivement pour accroître sa production, y compris pour son pick-up truck R1T tout électrique haut de gamme, qui a été lancé en septembre, narguant des concurrents tels que Tesla, General Motors et Ford.

En septembre, la startup avait environ 48 390 précommandes pour ses R1T et ses SUV R1S aux États-Unis et au Canada.

Stratégie à deux volets

Rivian poursuit actuellement une stratégie à deux volets : la fabrication de vans électriques de livraison pour Amazon et le développement d’une marque de pick-ups et de SUV électriques destinée aux particuliers aisés.

Une rude concurrence

L’entreprise devra cependant faire face à la concurrence des constructeurs automobiles sur les marchés des vans grand public et commerciaux.

Ford a récemment déclaré avoir plus de 160 000 commandes pour son pick-up truck électrique F-150 Lightning et qu’une version électrique de sa fourgonnette commerciale Transit était « complètement épuisée ».

General Motors accélère pour sa part la production de vans de livraison électriques, de SUV et de pick-up trucks.

Notre avis, par leblogauto.com

Bien que le premier Rivian R1T destiné à un particulier ne soit sorti de sort de la chaîne d’assemblage que le 15 septembre dernier, les analystes boursiers le concèdent eux-mêmes : tous les investisseurs sont à la recherche de l'entreprise qui pourrait connaître le même essor que Tesla en Bourse et certains pensent que c'est Rivian … d’où sa valorisation ... virtuelle.

Pour résumer

Rivian, constructeur américain de pick-up, SUV et camionnettes électriques, a démarré en trombe mercredi à Wall Street, atteignant une valorisation – virtuelle - de 67,9 milliards de dollars.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.