par Pierre-Laurent Ribault

Révision tarifaire sévère pour la Mitsubishi i-MiEV au Japon

La Mitsubishi i-MiEV avait de grandes ambitions, et est arrivée sur le marché avant la Nissan Leaf, en 2009. Celle-ci, plus grande, mieux finie et moins chère lui a porté un sérieux coup et les ventes de l'i-MiEV en ont souffert. Mitsubishi ne se décourage pas et tente une relance à l'occasion du changement de millésime avec des tarifs sérieusement revus à la baisse au Japon.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Alors que la Leaf à les 100 000 exemplaires en vue, l'i-MiEV en est, selon les derniers chiffres diffusés par Mitsubishi, à 36 000 exemplaires dans le monde, dont 14 000 au Japon, un chiffre décevant. Mais le constructeur ne s'avoue pas vaincu et change de tactique en réorganisant la gamme et en cassant les prix. La version de haut de gamme propose une autonomie de 180 km selon le cycle JC08, avec un tarif réduit de 25% par rapport au modèle précédent, ce qui avec la prime du gouvernement japonais met l'i-MiEV à environ 2 millions de yens, le prix d'une Prius d'entrée de gamme. La version la plus abordable de l'i-MiEV, tout comme le MINICAB-MiEV VAN, la version utilitaire basée sur un kei truck électrisé, est à 1,7 millions de yens prime incluse. On est désormais dans une zone nettement plus proche des voitures thermiques. Mitsubishi n'a pas précisé si ces réductions tarifaires importantes bénéficieront également aux marchés hors Japon.

Source : Mitsubishi

Pour résumer

La Mitsubishi i-MiEV avait de grandes ambitions, et est arrivée sur le marché avant la Nissan Leaf, en 2009. Celle-ci, plus grande, mieux finie et moins chère lui a porté un sérieux coup et les ventes de l'i-MiEV en ont souffert. Mitsubishi ne se décourage pas et tente une relance à l'occasion du changement de millésime avec des tarifs sérieusement revus à la baisse au Japon.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.