par Nicolas Meunier

Le retour de De Tomaso ?

Il y a à peine un mois juste, Cyrielle vous avait parlé de la reprise de l’usine Pininfarina par l’industriel italien Gian Mario Rossignolo. Aucune information supplémentaire n’avait alors filtré quant à ce que devait produire cette usine. On en sait maintenant un peu plus et la nature de la production devrait faire revenir sur le devant de la scène un nom regretté et disparu, celui de De Tomaso.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Il y a à peine un mois juste, Cyrielle vous avait parlé de la reprise de l’usine Pininfarina par l’industriel italien Gian Mario Rossignolo. Aucune information supplémentaire n’avait alors filtré quant à ce que devait produire cette usine. On en sait maintenant un peu plus et la nature de la production devrait faire revenir sur le devant de la scène un nom regretté et disparu, celui de De Tomaso.

En effet, l’acquisition du nom de la célèbre marque par Rossignolo vient d’être confirmée. L’industriel italien a pour projet d’en faire une marque de prestige italienne, un projet à priori conforme à l’esprit de la marque. Les carrosseries seront en fabriquées en aluminium et nombre de modèles devraient disposer d’une version électrique. De Tomaso comme futur concurrent de Tesla et Fisker ?

Reste des objectifs qui semblent très (trop) ambitieux. Ainsi une gamme de trois modèles est prévue : une berline de luxe, un coupé et un SUV, pour une production totale (assurée donc dans l’ex usine Pininfarina de Grugliasco) de 8000 exemplaires par an. Quant à la présentation du premier modèle, elle devrait avoir lieu à Genève en 2011.

Source : Argentina Auto Blog via Autoblog

Pour résumer

Il y a à peine un mois juste, Cyrielle vous avait parlé de la reprise de l’usine Pininfarina par l’industriel italien Gian Mario Rossignolo. Aucune information supplémentaire n’avait alors filtré quant à ce que devait produire cette usine. On en sait maintenant un peu plus et la nature de la production devrait faire revenir sur le devant de la scène un nom regretté et disparu, celui de De Tomaso.

Nicolas Meunier
Rédacteur
Nicolas Meunier

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.