par Thibaut Emme

Rappel pour corriger les défauts du Citroën AMI

Citroën lance une campagne de rappels pour corriger les défauts "de jeunesse" de son quadricycle électrique le Citroën AMI.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Quand on lance un nouveau véhicule, il y a toujours quelques défauts qui sont théoriquement trouvés avec des modèles dits de pré-série. Souvent, la production est lancée et un défaut apparait peu après. Et de temps en temps, les défauts n'apparaissent que bien plus tard. Cela fait partie du cycle classique des automobiles et donne lieu à des campagnes de rappel (ou des bras de fer avec les constructeurs...).

Ici, pour son Citroën AMI, la marque aux chevrons fait face à de nombreuses critiques dont une au moins est très problématique. En effet, si un désembuage peu performant peut se résoudre avec une pièce imprimée en 3D, une portière qui s'ouvre en roulant est très ennuyeux, surtout quand elle est inversée (ou dite suicide).

Buée, pluie, boue...

Avec l'automne, les premiers propriétaires (ou locataires) de l'AMI se sont aperçu que le désembuage n'était pas parfait. Très rapidement pour ce point, des proprios malins ont partagés sur les forums spéciaux AMI, des plans pour imprimer une pièce en 3D pour mieux diriger le flux d'air.

Plus gênant, les passages de roues n'étant pas protégés suffisamment (économies obligent), des infiltrations d'eau ont été constatées. Autre souci à ce niveau, l'accumulation de sable, boue, graviers, etc. peut perturber le fonctionnement des serrures. Fermant mal, la serrure peut alors laisser la portière s'ouvrir. Côté conducteur il y a de quoi se faire une belle frayeur en roulant.

Ces défauts de jeunesse rappellent un peu ceux qu'à connu le Renault Twizy qui, faute de fenêtre sur ses portières, permettait de prendre une douche en même temps que l'on conduisait. Là aussi, des groupes de propriétaires ont partagé leurs expériences et rapidement des fenêtres à poser ont été créées.

Une véritable attente

C'est d'autant plus dommage pour l'AMI qu'il y a un véritable effet d'attraction. En 2020 selon AAA Data, il y a plus de 2600 Citroën AMI qui ont été immatriculés. Remarquable quand on sait que les délais de livraison se sont allongés, allongés, allongés. 2021 devrait elle aussi voir pas mal de ces petits "machins électriques" immatriculés en France et à l'étranger où il est, là aussi, très attendu.

La production à Kénitra au Maroc a déjà intégré les modifications pour corriger les soucis rencontrés. Le rappel permettra de corriger les points suivant :

  • étanchéité via l'ajout d'un composant et la modification du réglage des portières
  • contrôle des systèmes d'ouverture et de fermeture, changement des serrures conducteur et passager.
  • vérification et changement des moteurs d'essuie-glace pour éviter un potentiel blocage.
  • mise à jour du logiciel de la batterie.
  • vérification de la robustesse de certains points de soudure du soubassement.
  • contrôle avec changement du répartiteur de freinage si nécessaire pour des performances optimales.
  • vérification et changement du capteur de frein à main si nécessaire (potentiel défaut de charge de la batterie).

Trois semaines sans son AMI

Pour son rappel, Citroën a dû innover. En effet, pas question de battre un rappel classique via le réseau de garagistes et concessionnaires de la marque. Le petit VE est vendu hors réseau et son rappel se fait aussi hors réseau. Selon l'Argus, trois centres spécialisés (deux en France, un en Allemagne) ont été choisis. Les quadricycles doivent être envoyés là-bas après un état des lieux minutieux avec le transporteur.

Après trois semaines, l'AMI devrait revenir corrigé de ses défauts. Une campagne de rappel désignée comme "campagne de contrôle et de modernisation" mais qui reste bel et bien un rappel. Pendant l'immobilisation, un autre AMI peut être prêté, ou un titre de transport en commun, un abonnement Free2Move, etc. En plus, les propriétaires reçoivent un bon de 100€ valable à la FNAC, l'un des deux distributeurs du Citroën AMI avec Darty.

Reste un gros point d'interrogation : certains propriétaires indiquent qu'avec le froid qui règne actuellement, leur AMI ne dépasse pas les 15 km/h. Sur ce point-là, Citroën ne semble pas acquiescer ce phénomène, ni indiquer qu'il y a une action correctrice.

Notre avis, par leblogauto.com

Une campagne de rappel inédite pour Citroën. Habituellement, on invite les propriétaires à se rendre chez le représentant le plus proche de la marque. Ici, le réseau n'a, à priori, même pas reçu de notices de correction des soucis. Il faut donc mettre en place une logistique de transport et demander aux propriétaires de patienter 3 semaines sans leur véhicule (avec prêt de remplacement, ouf).

Pour l'AMI, c'est quand même une mauvaise publicité même si on sait que tout véhicule a des rappels au cours de sa carrière, et qu'un véhicule comme l'AMI aura forcément des défauts, plus qu'une vraie voiture. Le rappel, pardon la "campagne de modernisation" peut surtout avoir un effet bénéfique sur les ventes, les acheteurs potentiels étant rassurés par les corrections apportées prestement par Citroën.

Illustration : leblogauto.com

Pour résumer

Citroën lance une campagne de rappels pour corriger les défauts "de jeunesse" de son quadricycle électrique le Citroën AMI.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.