par Joest Jonathan Ouaknine

Proterra va mieux, merci

Les bus électriques de l'Américain Proterra débarquent enfin dans les rues ! Son carnet de commande est plein jusqu'en 2018 et son site de Caroline du Nord est en plein travaux. Un vrai changement pour une société qui a longtemps fait figure d’arlésienne...

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Les bus électriques de l'Américain Proterra débarquent enfin dans les rues ! Son carnet de commande est plein jusqu'en 2018 et son site de Caroline du Nord est en plein travaux. Un vrai changement pour une société qui a longtemps fait figure d’arlésienne...

Pour rappel, Proterra nait en 2009, alors que de nombreux aspirants constructeurs de voitures électrique, laminé par la crise, mettent la clef sous la porte. En 2011, GM s'offre une part minoritaire. En 2013, Proterra débauche le secrétaire (NDLA : ministre) des transports américains, Ray La Hood... Juste après qu'il fait verser des subventions à Proterra. Une polémique apparait, entretenue par le concurrent Byd et LaHood est discrètement écarté. La polémique enfle d'autant plus que le constructeur a reçu beaucoup d'argent public, mais il n'a produit qu'une quinzaine de bus, en comptant les prototypes.

En 2016, Proterra devrait produire 50 unités de ses bus Catalyst. Il est proposé en version 10,5 mètres ou 12 mètres. Pour 2017, il compte dépasser la centaine d'unités, puis les 200 en 2018, etc. Il faut dire qu'il a amassé un trésor de guerre de 312 commandes destinées à 35 municipalités. A Philadelphie, il fournit gratuitement les bus de la convention du parti Démocrate (un bon moyen de faire du lobbying.)

En terme de carnet de commandes, il est désormais au coude à coude avec Byd. Le Chinois met en avant la versatilité de ses produits et le fait qu'il est présent dans le monde entier. L'Américain met en avant le fait que son Catalyst est conçu aux Etats-Unis, par des Américains (NDLA : ça ne parle pas beaucoup anglais, à Lancaster, fief de Byd...) A eux deux, ils représentent la quasi-intégralité du marché du bus électrique, aux USA... Mais seulement 2% du marché total.

Source :

Proterra

Pour résumer

Les bus électriques de l'Américain Proterra débarquent enfin dans les rues ! Son carnet de commande est plein jusqu'en 2018 et son site de Caroline du Nord est en plein travaux. Un vrai changement pour une société qui a longtemps fait figure d’arlésienne...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.