par Frederic Papkoff

Première plaque pour véhicule électrique à Shanghai

Depuis des années déjà, on parle de l'émergence du véhicule électrique en Chine. Les autorités redoublent d'efforts pour inciter les clients à franchir le pas. A Shanghai, une aide décisive a été mise en place, la gratuité des immatriculations. Et la première plaque dédiée aux véhicules électriques vient d'être attribué à un heureux acheteur de Roewe E50, produite par Shanghai Auto (SAIC)...

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Présentée en novembre dernier, la Roewe E50 est arrivée sur le marché. La preuve, c'est elle qu'a choisi Qian Jun, habitant de Shanghai. Affichée à 234.900 yuans, il ne l'a finalement payée que 140.000, grâce aux aides gouvernementales et locales. Et il a bénéficié d'une aide supplémentaire, puisque les frais d'immatriculation sont à présent gratuits pour les véhicules électriques dans la capitale économique du pays. Une aide qui n'a l'air de rien, mais dans une ville où les immatriculations sont vendues chaque semaine aux enchères, l'économie est de taille. La dernière vente s'est soldée par de nouveaux records avec un prix moyen de 75.332 yuans (9.000€).

Source : China Daily

Pour résumer

Depuis des années déjà, on parle de l'émergence du véhicule électrique en Chine. Les autorités redoublent d'efforts pour inciter les clients à franchir le pas. A Shanghai, une aide décisive a été mise en place, la gratuité des immatriculations. Et la première plaque dédiée aux véhicules électriques vient d'être attribué à un heureux acheteur de Roewe E50, produite par Shanghai Auto (SAIC)...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.