par Nicolas Anderbegani

Porsche va développer son propre réseau de recharge

Avec plus de 300000 véhicules vendus, une nette hausse de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices, 2021 a été une année faste pour Porsche. Cerise sur le gâteau, la Taycan, première berline 100% électrique, est un franc succès, avec plus de 41000 exemplaires écoulés sur la dernière année, soit plus que la Porsche 911. De quoi nourrir les ambitions.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Cette tendance ne peut que pousser Porsche à intensifier ses efforts dans l'électrification, avec un objectif de 80% de ventes EV à l'horizon 2030. En Europe, 40 % des véhicules vendus par la marque sont déjà dotés d'un prise, en 100% EV ou PHEV. Cette proportion devrait passer à 50 % au niveau mondial en 2025.

Trio électrique d'ici 2025

D'ici là, la montée en puissance de la gamme EV se fera grâce à l'arrivée du nouveau SUV Macan et à la prochaine génération de la 718, en 2024, mais les versions thermiques seront encore quelques temps sans nul doute au catalogue. Pour des marques de prestige comme Porsche, Ferrari et consorts, dont la réputation et l'image se sont en partie construites sur la noblesse et le son de leurs motorisations thermiques, cette transition ne doit pas être trop brutale. Ces véhicules bénéficeront des nouvelles batteries développées par CellForce, la co-entreprise créée avec CustomCells à Weissach.

Puisque l'on parle de batteries, Porsche a créé la surprise en annonçant le développement de son propre réseau de bornes de recharge rapide, comme Tesla.Le déploiement est réservé dans un premier temps à l’Europe (Allemagne, Autriche, Suisse) avant de se poursuivre en Asie et aux États-Unis.  Jusqu'à présent, Porsche était impliqué dans la coentreprise Ionity GmbH créée en 2016 avec BMW, Mercedes-Benz, Ford, Audi et Porsche (ainsi que Hyundai depuis 2019) afin de construire en Europe un réseau de bornes de recharge électriques de haute puissance.

Ecosystème Porsche

Sans pour autant quitter cette co-entreprise, Porsche décide donc de faire aussi cavalier seul avec un réseau propre. “Nous investissons conjointement dans des stations de recharge premium aux côtés de partenaires et dans notre propre infrastructure de recharge”, a déclaré Oliver Blume, à la tête de Porsche. Comme Tesla, les stations ne seront pas seulement des stations de recharge mais aussi des sites ayant vocation à donner "plus de commodité en direction de nos clients”, a déclaré Meschke. “Et c’est très important pour nous que nous ne nous concentrions pas seulement sur l’électrification de nos voitures, mais aussi sur le parcours du client au-delà de la voiture.”

Il est encore trop tôt pour savoir quel sera le calendrier et l'ampleur du réseau, mais l'on sait que les constructeurs premium voient dans les stations de nouvelles opportunités de fidélisation du client, de rémunération et de marges supplémentaires via de multiples services, au-delà de la vente pure et simple du véhicule. Le réseau propre peut aussi coller à l'image d'exclusivité propre au premium, et permettre aux clients d'éviter les files d'attente interminables dans les stations de recharge "tous publics". Nous n'avons pas les mêmes valeurs !

Pour résumer

Avec plus de 300000 véhicules vendus, une nette hausse de son chiffre d'affaires et de ses bénéfices, 2021 a été une année faste pour Porsche. Cerise sur le gâteau, la Taycan, première berline 100% électrique, est un franc succès, avec plus de 41000 exemplaires écoulés sur la dernière année, soit plus que la Porsche 911. De quoi nourrir les ambitions.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.