par La rédaction

Pas de loi sur les véhicules électriques en Inde

Le gouvernement indien ne légiférera pour interdire la vente de voitures non électriques à partir de 2030 a annoncé Nitin Gadkari, le ministre des Transports et des Autoroutes en Inde.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le ministre a annoncé la surprise lors de l’inauguration d’une station de recharge pour voitures électriques à New Delhi. Nitin Gadkari a expliqué qu’il n’y avait aucun besoin de légiférer pour promouvoir les véhicules électriques.

Les constructeurs étaient tombés de leurs chaises au printemps 2017 lorsque le gouvernement avait annoncé de n’autoriser que la vente de voitures électriques à partir de 2030.

Le gouvernement indien souhaitait notamment exclure les véhicules hybrides, baisser les taux d’intérêt pour le financement à l’achat de véhicules 100 % électriques et plafonner parallèlement la vente de voitures équipées d’un moteur à combustion interne.

L’exclusion des véhicules hybrides était un changement de direction qui inquiétait plus d’un constructeur, à commencer par le leader du marché. Tous les constructeurs présents sur le marché indien ont depuis changé leur programme industriel pour se tourner vers l’électrique et certains s’en sont plaints publiquement comme Tata lors du dernier salon de New Delhi.

Si le gouvernement indien ne légifère pas, il prépare en revanche des plans d’action pour encourager la transition vers les véhicules électriques selon la presse indienne.

Pour résumer

Le gouvernement indien ne légiférera pour interdire la vente de voitures non électriques à partir de 2030 a annoncé Nitin Gadkari, le ministre des Transports et des Autoroutes en Inde.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.