par Elisabeth Studer

Nidec : usine de moteurs pour VE de 1,64 md d'€ en Serbie

Le japonais Nidec va investir 200 milliards de yens (1,64 milliard d'euros) dans une nouvelle usine en Serbie pour construire des moteurs pour véhicules électriques. Objectif : développer sa part de marché auprès des constructeurs automobiles se détournant des moteurs thermiques. Rappelons à cet égard que Nidec est un partenaire de PSA.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le japonais Nidec va investir 200 milliards de yens (1,64 milliard d'euros) dans une nouvelle usine en Serbie pour construire des moteurs pour véhicules électriques. Objectif : développer sa part de marché auprès des constructeurs automobiles se détournant des moteurs thermiques. Rappelons à cet égard que Nidec est un partenaire de PSA.

Nidec va ouvrir une usine en Serbie en 2023

L'implantation d'un nouveau site en Serbie, fait suite à la construction d'une usine de moteurs destinés aux moteurs électriques en Chine. L'unité industrielle devrait ouvrir en 2023, selon le journal japonais Nikkei. Sa production annuelle serait comprise entre 200 000 et 300 000 unités. Un porte-parole de Nidec a toutefois refusé de commenter l'information relayée par la presse nippone.

Quant au choix de la Serbie : le pays étant hors de l’UE, ses salariés n’ont certes pas accès aux emplois des pays membres. Mais leur niveau de rémunérations pourrait être un précieux avantage. Précisons que le salaire moyen en Serbie est de 378.56 €. Volkswagen pourrait même y implanter une usine … au plus grand dam de la Turquie d'Erdogan. 

Nidec : objectif de 35 % de part de marché sur e-axle ou e-drive d'ici 2030

Le fondateur de Nidec, Shigenobu Nagamori, a déclaré qu'il souhaitait obtenir une part de marché de 35% dans le domaine de la technologie des moteurs électriques à économie d'énergie - de type e-axle (essieu électrique) ou e-drive - d'ici 2030. Selon lui l'activité du secteur devrait être multipliée par 10 d'ici dix ans, représentant annuellement 30 milliards de dollars.

e-axle et e-drive pour des VE plus abordables

Selon le Conseil international sur les Transports Propres (International Council on Clean Transportation), situé à Washington, cette technologie devrait rendre les véhicules électriques plus abordables et devrait aider à réduire leurs émissions de dioxyde de carbone, lesquelles représentent 17% des émissions mondiales de dioxyde de carbone.

Nidec présent dans l'électronique automobile

Nidec, également connu pour ses moteurs électriques miniatures pour smartphones et autres appareils électroniques, a acquis le producteur de systèmes de contrôle électronique automobile Honda Elesys en 2014 et l'unité d'électronique automobile d'Omron Corp en 2019.

Il fait face à la concurrence d'autres sociétés telles que le japonais Denso Corp et Aisin Seiki Corp, qui ont formé l'année dernière une joint-venture appelée BluE Nexus en 2019.

Notre avis, par leblogauto.com

En décembre 2019, Jun Seki, récemment nommé vice Directeur Exécutif de Nissan – après avoir été vice-président chargé de diriger le plan de redressement du constructeur – avait fait part de son intention de démissionner, quelques semaines seulement après sa prise de fonction.

Ancien candidat au poste de PDG du constructeur, il avait alors déclaré qu’il quittait le constructeur japonais pour devenir président de Nidec, fabricant de composants automobiles et de moteurs de précision basé à Kyoto.

« J’adore Nissan et je me sens mal de laisser le travail de redressement inachevé, mais j’ai 58 ans, et c’est une offre que je ne pouvais pas refuser. C’est aussi probablement ma dernière chance de diriger une entreprise », avait-t-il déclaré dans une brève interview.

Nidec, qui considère les véhicules électriques comme un élément clé de la croissance, détient une part de marché mondiale de 40% dans les moteurs de direction pour voitures électriques et a récemment déclaré vouloir augmenter sa part dans les moteurs de propulsion destinés à ce type de véhicules.

Sources : Nikkei, Reuters

Pour résumer

Le japonais Nidec va investir 200 milliards de yens (1,64 milliard d'euros) dans une nouvelle usine en Serbie pour construire des moteurs pour véhicules électriques. Objectif : développer sa part de marché auprès des constructeurs automobiles se détournant des moteurs thermiques. Rappelons à cet égard que Nidec est un partenaire de PSA.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.