Lancer le diaporama
Mondial Paris 2018 live : Audi e-Tron, i'trône ou étron ? 1
+13
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Mondial Paris 2018 live : Audi e-Tron, i'trône ou étron ?

"Nous n'avons pas inventé la voiture électrique. Nous lui avons injecté l’ADN Audi". Eh bien au moins, on ne se mouche pas du coude chez Audi ! Au salon Paris Motor Show 2018, la marque aux anneaux arrive (enfin) avec le tout nouvel Audi e-Tron, SUV électrique.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Bon, comment parler du style sans tourner un peu en rond ? C'est une Audi et cela se voit. La nouvelle (si si) calandre singleframe octogonale biseautée est bordée d'un jonc chromée et se met bien en avant. Surtout avec ce traitement gris des volets. Les feux adoptent une forme non convexe et continuent de "faire les gros yeux".

A l'arrière, les feux se rejoignent désormais par un bandeau (très à la mode en ce moment dans l'automobile...éternel recommencement). On notera un peu partout des "gimmicks" de design comme le chevron dans le bouclier avant qui se retrouve dans les feux arrières. Ou ces traits horizontaux que l'on trouve dans le bloc optique avant, la calandre bien entendu, les bas de caisse, le bouclier arrière ou même les jantes.

Enfin, l'Audi e-Tron 55 quattro veut montrer sa technologie et dispose de caméras à la place des rétroviseurs extérieurs. Les écrans reliés à ces caméras sont dans les contreportes. On peut en voir le résultat, plein de traces de doigts de journalistes, dans la galerie.

Par rapport aux autres modèles exposés, l'Audi e-Tron 55 quattro est de très bonne facture. La qualité perçue est nettement supérieure. Sur place, la première impression est positive : "Bien plus convaincant que le Mercedes EQC, avec de la place à l’arrière, un vrai coffre et un coffre à l’avant. Tesla peut commencer à se faire du souci ! On est ici dans le top de ce qu’Audi sait faire en matière de qualité perçue. C'est un autre monde par rapport aux A1 et Q3. Ce n’est clairement pas la même marque".

Mammouth décadent

Techniquement, ce SUV électrique (encore plus hérétique qu'un SUV thermique ?) dispose de deux moteurs électriques pour un total de 360 chevaux (170 à l'avant, 190 à l'arrière) avec couple réparti aux quatre roues. Temporairement, la puissance peut grimper à 408 chevaux. Ce gros bébé est imposant, 4,91 m de long. Le poids n'est pas officialisé mais il devrait être sur les 2,4 tonnes (700 kg de batterie, 95 kWh pour 83,6 kWh utiles...). Cela ne l'empêche pas de faire le 0 à 100 km/h de 6,6 à 5,7 secondes si on est en mode normal ou "boost" (10 secondes max).

C'est surtout le côté "voiture à vivre" qui devrait convaincre les électro-sceptiques. En effet, 660 litres de coffre à l'arrière, un coffre à l'avant, une finition très soignée. Et surtout ce petit côté ultra-techno (rétroviseurs caméra, aide à la conduite autonome, etc.) qui séduisent les acheteurs potentiels. Ce sont les mêmes qui craquent sur l'immense tablette Tesla, l'auto-pilot, etc. L'Auti e-tron 55 quattro est annoncé pour 450 km WLTP. Il devrait être plutôt sur 400 km réels. Soit une consommation de près de 21 kWh/100 km ! Tout ça pour ça.

Après des années de rationalité avec des voitures relativement légères, le véhicule électrique arrive à maturité avec des pachydermes décadents. Pour cet Audi, il y a de forte chance que même au-delà de 79 900 euros (prix de base) ce soit "il trône".

Il se retrouve en face du Tesla Model X bien entendu, mais aussi du Jaguar i-Pace et du Mercedes EQC, en attendant d'autres prétendants.

Illustration : Etienne Rovillé

Pour résumer

"Nous n'avons pas inventé la voiture électrique. Nous lui avons injecté l’ADN Audi". Eh bien au moins, on ne se mouche pas du coude chez Audi ! Au salon Paris Motor Show 2018, la marque aux anneaux arrive (enfin) avec le tout nouvel Audi e-Tron, SUV électrique.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos