par Pierre-Laurent Ribault

Mitsuoka Like

Que ferait-on sans Mitsuoka ? Le reconstructeur japonais a l'art consommé de toujours être là où on l'attend le moins, et ne déçoit pas une fois de plus en s'attaquant à la Mitsubishi iMiEV pour créer la Like, qui devient par la logique des alliances cousine des clones françaises de la Mitsu que sont la Peugeot Ion et la Citroën C-Zero.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

L'examen des photos ne révèle que des différences minimes entre la Like et l'iMiEV, en particulier cette curieuse calandre moulée qui semble inachevée et un mauve qui n'existe pas au catalogue Mitsubishi. On aurait pu espérer que le design particulier de la Mitsubishi i inspire plus de flamboyance bizarroïde chez Mitsuoka. Ce sera pour la prochaine fois sans doute. Pour l'heure, la grande différence se trouve à l'intérieur: la banquette arrière a été remplacée et élargie pour pouvoir accueillir un cinquième passager, en toute intimité cependant puisque la voiture conserve sa largeur riquiqui de kei car de 1475 mm. Cette modification permet à Mitsuoka de revendiquer la première 5 places électrique du marché japonais, pour un tarif de 4.280.000 yens (hors aides gouvernementales) soit environ 300.000 yens de plus que la Mitsubishi.

Source : Mitsuoka Motor

Lire également:

Mitsuoka + Rickenbacker = un Noël Rock n’ Roll

Pour résumer

Que ferait-on sans Mitsuoka ? Le reconstructeur japonais a l'art consommé de toujours être là où on l'attend le moins, et ne déçoit pas une fois de plus en s'attaquant à la Mitsubishi iMiEV pour créer la Like, qui devient par la logique des alliances cousine des clones françaises de la Mitsu que sont la Peugeot Ion et la Citroën C-Zero.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.