Lancer le diaporama
Mini Cooper SE, la Mini électrique est là 1
+25
LANCER LE DIAPORAMA
par Gautier Bottet

Mini Cooper SE, la Mini électrique est là

10 ans après la Mini E, la Mini électrique est finalement des nôtres, pour de bon. Profitant des performances de son moteur électrique, elle se place d'emblée dans le haut de la gamme Mini et adopte le nom de Cooper SE.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Pour lancer sa première voiture électrique, Mini opte pour un positionnement en ligne avec la marque. Ce dont témoigne l'appellation Cooper SE. Le ton est donné, cette Mini électrique n'est pas là pour jouer les vedettes de l'économie. Elle mise donc surtout sur l'argument du dynamisme. A la fois de par son moteur de 135 kW / 184 ch et 270 Nm, mais aussi son centre de gravité très bas qui devrait lui permettre de conserver son comportement de "kart". Sa batterie de 32,6 kWh est en effet implantée sous le châssis, ce qui profite aussi a maintien du volume de coffre (heureusement) à 211 litres.

Avec 1365 kg, elle n'affiche "que" 145 kg de plus qu'une Mini classique avec boîte automatique. Elle se permet ainsi un 0 à 60 km/h en 3,9 s et un 0 à 100 en 7,3 s. La vitesse est limitée à 150 km/h.

Reste qu'une électrique doit aussi vante son autonomie. La Mini Cooper SE annonce ainsi de 235 à 270 km en cycle WLTP (selon équipement), soit une consommation de 15.0 à 13.2 kWh/100 km. La batterie sera rechargée via une prise Combo e, alternatif ou continu, jusqu'à une puissante de 50 kW.

Au nombre des composants spécifiques à cette Mini E, on compte quelques éléments de décor des jantes, une calandre, quelques logos... Le tout très proche, sinon identique, au concept annonciateur d'il y a deux ans. Quelques équipements viennent enrichir l'offre de base, dont un freinage récupératif à deux niveaux, un chauffage avec pompe à chaleur, un frein de parking électrique, une instrumentation spécifique avec un écran 5,5 pouces et des services connectés dédiés. Elle est proposée en quatre versions d'équipements baptisées S, M, L et XL.

Elle sera produite dans l'usine d'Oxford.

L'avis de Leblogauto.com

Cette Mini électrique marque donc le début de la seconde phase d'électrification du groupe BMW, et sera suivie du iX3. Elle viendra en renfort d'une i3 qui arrive dans sa dernière ligne droite. Moins radicale dans son approche, elle profitera de l'image de Mini sur le marché des citadines, et de tarifs élevés.

Pour résumer

10 ans après la Mini E, la Mini électrique est finalement des nôtres, pour de bon. Profitant des performances de son moteur électrique, elle se place d'emblée dans le haut de la gamme Mini et adopte le nom de Cooper SE.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos