par Gautier Bottet

Mini accélère dans l'électrique, grâce à Greatwall

En 2019, BMW s'associait à Greatwall pour produire des Mini électriques en Chine. Une union qui donnera naissance à de nouveaux modèles et une extension de la marque... vers le haut.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

  • 3 modèles électriques au programme

  • Production en Chine, y compris pour l'Europe

Malgré la mise en place de synergies, BMW a cherché un partenaire pour développer la marque Mini. Et c'est en Chine qu'il la trouvé en signant un accord de coentreprise avec Greatwall. Ce qui va permettre à la marque d'ajouter dans les années à venir de nouveaux modèles, et d'électrifier sa gamme. Cela se fera au prix d'une production en Chine de certains de ces véhicules qui seront ensuite importés en Europe. Les salariés de l'usine VDL Nedcar apprécieront...

Mini et BMW en disent à présent un peu plus sur ce qui attendra prochainement les clients dans les concessions. La Mini classique sera toujours au programme, avec une version 3 portes, et une version électrique. Jusque là, pas de changement à court terme. C'est au dessus que les choses évoluent. Le remplacement du Countryman se fera par un modèle (encore) plus imposant. Il laisserait le choix entre motorisation classique, et électrifiée. On note que BMW ne mentionne pas électrique pour le Countryman, mais bien électrifiée.

Monté en gamme, il laissera surtout la place en dessous à un nouveau petit crossover. Ce dernier sera uniquement proposé en version électrique. Il sera basé sur une plateforme partagée avec Greatwall, avec sans doute uniquement produit en Chine. Le groupe chinois devrait utiliser la même base pour des modèles de sa marque Ora, et il pourrait en fait s'agir de la plateforme de la toute dernière Ora Good Cat.

Mini 3 portes, petit crossover, Countryman... Mini évoque aussi une nouvelle entrée dans le segment des "compactes premium". En filigrane une remplaçante, électrique, de la Clubman. Le nom de cette dernière n'est toutefois pas mentionné.

Notre avis, par leblogauto.com

Dans cette révision le cabriolet Mini, comme tant d'autres découvrables, semble lui condamné. L'arrêt de la production dans son seul site d'assemblage donne une échéance : 2023. Pas non plus de Mini plus petite comme l'évoquait un temps le concept Rocketman. Le segment A est en effet de plus en plus contraint et peu rentable... En échange de ces nouveaux modèles, la Mini classique à 3 et 5 portes devrait voir sa carrière prolongée de quelques années.

Pour résumer

En 2019, BMW s'associait à Greatwall pour produire des Mini électriques en Chine. Une union qui donnera naissance à de nouveaux modèles et une extension de la marque... vers le haut.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.