par Elisabeth Studer

Le Maire, Altmaier exhortent l’UE à accélérer dans les batteries

Constatant que la crise du Covid-19 a accéléré le virage vers les véhicules électriques, trois hauts responsables européens ont - dans une tribune commune - appelé l'UE à accélérer dans le domaine des batteries. Se fixant pour cible de pouvoir alimenter annuellement au moins sept millions de voitures électriques d'ici 2025.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Progrès « incroyables » de l'industrie UE des batteries

"Lorsque nous avons lancé l'Alliance européenne des batteries il y a trois ans, l'industrie des batteries basée dans l'UE était loin d'être en mesure de s'affirmer dans la concurrence mondiale", écrivent Bruno Le Maire, le ministre français de l'Economie, Peter Altmaier, son homologue allemand, et Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne, dans une tribune parue vendredi dans les Echos et le Handelsblatt.

Ils estiment que des progrès incroyables ont été réalisés depuis ces débuts. Ce qui selon eux, devrait permettre à l’Europe d’être en mesure de produire annuellement d’ici 2025 suffisamment de cellules de batterie pour alimenter au moins sept millions de voitures électriques.

Les ministres demandent une accélération de l’expansion des bornes de recharge

En 2020, "le nombre de véhicules électriques sur nos routes a doublé pour atteindre plus de deux millions", constatent par ailleurs les signataires de la tribune. Ajoutant que de ce fait,

l'objectif de l'UE de créer un point de recharge public pour dix voitures électriques se rapproche. Observant néanmoins qu’une importante proportion des 220.000 points de recharge sont concentrés dans quelques zones, ils plaident pour l’accélération de leur expansion à travers l'UE.

L’accélération doit également concerner 4 autres domaines clé

Les auteurs de la tribune estiment également que l'Europe doit accélérer dans quatre domaines : la réglementation, la sécurisation de son approvisionnement en matières premières, le recyclage et la formation.

Selon eux, la pénurie de main-d'oeuvre qualifiée est un goulet d'étranglement qui peut « entraver le développement de l'écosystème des batteries en Europe et nécessite donc une action immédiat". Faisant ainsi valoir que le secteur industriel estime jusqu'à 800.000 le nombre de postes vacants d'ici 2025.

Notre avis, par leblogauto.com

Baptisé "Innovation européenne dans les batteries", le projet européen, dans lequel la Commission a annoncé investir 2,9 milliards fin janvier, regroupe 42 entreprises, dont les constructeurs BMW, Fiat et Tesla, le chimiste français Arkema, et le spécialiste suédois des piles Northvolt.

Sources : AFP

A lire également :

. UE : 2,9 mds d’aide pour projet européen de batteries avec Tesla

Pour résumer

Constatant que la crise du Covid-19 a accéléré le virage vers les véhicules électriques, trois hauts responsables européens ont - dans une tribune commune - appelé l'UE à accélérer dans le domaine des batteries. Se fixant pour cible de pouvoir alimenter annuellement au moins sept millions de voitures électriques d'ici 2025.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.