par Thibaut Emme

Les livraisons de la Microlino repoussées

La petite puce électrique qui reprend le concept de l'Isetta, la Microlino, va faire patienter ses premiers acquéreurs. Une différence de point de vue avec Tazzari est à l'origine de tout cela.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La Microlino est un petit véhicule biplace, électrique avec ouverture par l'avant. Le projet a été lancé en 2015 et les pré-commandes ouvertes. Pour produire la Microlino, Wim Ouboter, le fondateur et patron de la société Micro Mobility, a fait confiance à TMI (alias Tazzari).

Tazzari s'est fait connaître en produisant sa propre petite voiture électrique, la Tazzari Zero, qui est arrivée sur le marché en 2009. Un succès d'estime plus tard (surtout en Norvège), Tazzari doit jeter l'éponge et est racheté par Artega (filiale de Paragon un équipementier automobile allemand). Et visiblement c'est là que le bât blesse.

Déjà, pour des raisons de confidentialité des tractations, Micro Mobility n'a appris le rachat que lorsque ce dernier a été rendu public, comme tout le monde. En outre, le rachat a fait fuir les employés et cadres de TMI. Résultat, l'énorme expérience acquise avec la Zero a été perdue. Mais, c'est surtout un désaccord sur la qualité des productions qui a eu lieu entre Micro Mobility et la nouvelle direction de TMI.

La qualité au cœur du désaccord

"Nous avons pré-financé la production des premiers véhicules de série il y a plus d'un an. Mais, l'état de développement actuel ne répond pas à nos exigences de qualité. Notre objectif étant de mettre sur le marché un véhicule de haute qualité et d'un bon rapport qualité-prix.

C'est pourquoi nous avons décidé de reporter les premières livraisons afin de donner à TMI plus de temps pour mener à bien le développement d'une Microlino prête à être fabriquée en série".

Evidemment, Micro Mobility repousse les échéances des versements prévus pour les premiers acheteurs mais, ne jette pas l'éponge. Pour voir le côté positif de ce report, on peut espérer que la qualité du véhicule final ne fera pas trop "plastoc". En attendant, un configurateur va bientôt être mis en ligne pour les prochaines acheteurs. En revanche, aucune nouvelle date n'est donnée pour les premières livraisons.

Ce n'est pas le premier délai que vit la Microlino. Espérons pour les acheteurs que cela ne soit réellement que des délais. La Microlino est un quadricycle électrique lourd de 2,40 m et capable d'emporter 2 passagers et 300 litres de chargement. 15 kW (20 ch), 450 kg, un 0 à 50 km/h en 5 secondes et 90 km/h en pointe. Deux batteries de 8 ou 14,4 kWh sont disponibles. Avec une autonomie de 125 ou 200 km. Concurrente du Twizy (L7e) elle devrait débuter à 12 000 euros.

Pour résumer

La petite puce électrique qui reprend le concept de l'Isetta, la Microlino, va faire patienter ses premiers acquéreurs. Une différence de point de vue avec Tazzari est à l'origine de tout cela.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.