par Elisabeth Studer

Li Auto,Nio,Xpeng à la Bourse de Hong-Kong pour contrer Tesla ?

Les constructeurs chinois de véhicules électriques (VE) cotés aux États-Unis, Li Auto, Nio et Xpeng envisageraient de s'introduire à la Bourse de Hong Kong dès cette année, souhaitant ainsi bénéficier d’une base d'investisseurs croissante plus proche de leur contrée d’origine.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Les constructeurs chinois de véhicules électriques (VE) cotés aux États-Unis, Li Auto, Nio et Xpeng envisageraient de s'introduire à la Bourse de Hong Kong dès cette année, souhaitant ainsi bénéficier d’une base d'investisseurs croissante plus proche de leur contrée d’origine.

Une introduction en Bourse à Hong Kong envisagée par Nio, Xpeng et Li Auto

Chaque membre du « trio » a l’intention de vendre au moins 5% du capital social élargi à la Bourse de Hong-Kong indiquent en effet des personnes proches du dossier.

Sur la base de leur capitalisation boursière à New York lundi, le produit pourrait atteindre 5 milliards de dollars.

Selon les sources, les trois constructeurs ont d’ores et déjà travaillé avec des conseillers sur ces opérations. Lesquelles pourraient débuter dès le milieu de l'année.

Li Auto, Nio et Xpeng - qui ont levé 14,7 milliards de dollars sur les marchés américains depuis 2018 - ont refusé de commenter. Les actions cotées aux États-Unis des trois constructeurs automobiles ont augmenté de 3,7% à 5,3% lors des premières transactions en réaction à ces informations.

Mobiliser des capitaux pour le développement technologique et le réseau commercial

Les rumeurs autour de ces plans voient le jour alors que le trio intensifie ses efforts de mobilisation de capitaux pour financer le développement technologique et élargir ses réseaux de vente, afin de mieux rivaliser sur le plus grand marché des véhicules électriques au monde, alors que l’américain Tesla dope les ventes de ses véhicules fabriqués en Chine.

2021 : une année cruciale pour les VE en Chine

Cette année devrait être cruciale pour les fabricants de véhicules électriques, car le secteur s'attend à ce que les ventes de véhicules à énergie nouvelle (NEV) en Chine augmentent de près de 40% par rapport à l'année dernière à 1,8 million d'unités.

La Chine prévoit que les NEV représenteront 20% de ses ventes annuelles d'automobiles d'ici 2025, contre environ 5% en 2020.

L’année dernière, les livraisons de véhicules sur territoire chinois ont totalisé 32 624 par Li Auto, 43 728 par Nio et 27 041 par Xpeng. Cela comparé à 147 445 véhicules de Tesla, selon les données de l'industrie.

Notre avis, par leblogauto.com

Les analystes estiment que malgré des ressources financières beaucoup plus importantes aujourd'hui qu’en mars 2020, les start-ups implantées dans le secteur des VE doivent encore investir massivement dans cette technologie. Ils considèrent que le fait d’accéder à une nouvelle source d’investisseurs beaucoup plus proche de leur marché d'origine constitue une bonne chose.

Vendre des actions à Hong Kong ajouterait également le trio à la liste de grand nombre de sociétés chinoises cotées à New York cherchant une présence sur des échanges plus locaux au milieu des tensions politiques sino-américaines.

Objectif final : Hong-Kong et les investisseurs chinois pour contrer Tesla et la puissance de ses actionnaires ?

Sources : Reuters

Pour résumer

Les constructeurs chinois de véhicules électriques (VE) cotés aux États-Unis, Li Auto, Nio et Xpeng envisageraient de s'introduire à la Bourse de Hong Kong dès cette année, souhaitant ainsi bénéficier d’une base d'investisseurs croissante plus proche de leur contrée d’origine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.