par Elisabeth Studer

Rappel des Chevrolet Bolt : LG Chem dans la tourmente

Le titre de LG Chem a clôturé en baisse de 11,1% lundi après que General Motors a annoncé le rappel de 73 000 Chevrolet Bolt supplémentaires utilisant les batteries de la société sud-coréenne, un mois après un rappel similaire de Hyundai Motor.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le titre de LG Chem a clôturé en baisse de 11,1% lundi après que General Motors a annoncé le rappel de 73 000 Chevrolet Bolt supplémentaires utilisant les batteries de la société sud-coréenne, un mois après un rappel similaire de Hyundai Motor.

GM rappelle les Chevrolet Bolt, et gèle les ventes

Vendredi, GM a étendu son rappel de véhicules électriques (VE) Bolt affirmant que le rappel coûterait 1 milliard de dollars .

Le constructeur automobile américain a déclaré que le rappel couvrait les véhicules à partir de l'année modèle 2019 et qu'il arrêterait indéfiniment les ventes de Bolt.

Les batteries de LG Chem mises en cause

Pour expliquer les importantes mesures de rappel, GM a argué d’un risque d'incendie dû à ce qu'il a appelé des défauts de fabrication de la batterie. Le constructeur a tenu à préciser qu’il demanderait un remboursement à LG Chem. Lequel a déclaré de son côté qu'il travaillait pour assurer un rappel en douceur.

Grosse perte en valeur pour LG Chem

LG Chem, qui prépare une introduction en bourse (IPO) pour l'unité de batterie LG Energy Solution (LGES), a perdu plus de 6 milliards de dollars en valeur de marché, marquant sa plus grande perte en pourcentage intra-journalière depuis mars 2020.

Vers un report de l’introduction en Bourse de LGES

Le marché s'attendait à ce que LGES lance son introduction en bourse en septembre, mais avec le rappel élargi de GM, l'introduction en bourse de LGES devrait être retardée d'un mois ou deux, car la société doit intégrer le coût du rappel avant de finaliser les documents de l'introduction en bourse.

Hyundai et Volkswagen également frappés par des incendies dues à des batteries LG Chem

GM a initialement rappelé 69 000 voitures Bolt en juillet dernier. Son rappel élargi intervient environ une semaine après un incendie impliquant une Volkswagen électrique ID.3 transportant une batterie LGES.

Six mois plus tôt, Hyundai a rappelé 82 000 véhicules électriques pour un risque d'incendie de batterie LGES pour un coût estimé à environ 1 000 milliards de wons (851,90 millions de dollars).

Les rappels de GM et de Hyundai concernent des batteries composées de cellules dites «pouch» (poche en aluminium ou plastique) plutôt que des batteries cylindriques fournies aux clients LGES, tels que Tesla.

Enquête conjointe LGES / Hyundai

En février dernier, le ministère sud-coréen des Transports a déclaré qu'une enquête conjointe avec LGES et Hyundai avait révélé des défauts dans des cellules de batterie dans une usine LGES en Chine. L'enquête est en cours.

Ni LGES ni Hyundai n'ont révélé comment ils prévoyaient de répartir les coûts de rappel, bien que les analystes s'attendent à ce que LGES assume 60%.

La batterie de la Bolt peut surchauffer en cas de recharge à plus de 90 %

Après que des automobilistes américains ont rapporté à la NHTSA que des incendies étaient survenus sous l’assise de la banquette arrière de la voiture, le constructeur a conclu que la batterie de la Bolt EV pourrait surchauffer lorsqu’elle est chargée à plus de 90 % de sa capacité. La chaleur qui émane de la batterie surchauffée peut faire fondre ou endommager cette dernière et les pièces qui l’entourent.

General Motors a avisé les propriétaires de Chevrolet Bolt EV 2017, 2018 et 2019 de ce problème en novembre 2020, les invitant à se rendre chez un concessionnaire pour faire reprogrammer le module de propulsion hybride 2 (HPCM2) afin de limiter la recharge de la batterie à 90 % de sa capacité.

Les propriétaires ne pouvant se rendre chez leur concessionnaire étaient encouragés à stationner leur véhicule à l’extérieur, loin d’autres véhicules ou d’immeubles, jusqu’à ce que la mise à jour du logiciel soit installée. Une mesure similaire a été recommandée pour des véhicules électriques du groupe Hyundai rappelés à l’hiver 2021 pour le même type de problème.

Les batteries : composante majeur du groupe LG

Les batteries sont une composante importante des revenus du groupe LG. LG Chem a réalisé 40 % de son bénéfice d'exploitation grâce aux batteries - y compris les batteries de véhicules électriques – durant le deuxième trimestre.

Au début du mois, , LG Electronics a réduit son bénéfice d'exploitation du deuxième trimestre de plus d'un cinquième pour refléter les coûts de rappel de GM.

Les actions de LG Electronics, qui assemble les cellules LGES en modules de batterie, ont clôturé en baisse de 4,1%, alors que l'indice de référence local KOSPI progressait de 1%.

Notre avis, par leblogauto.com

Pénurie de semi-conducteurs, problèmes techniques sur les batteries. Les véhicules électriques risquent de manquer à l’appel alors que les programmes gouvernementaux incitent les consommateurs à se tourner vers les VE. Une hausse des prix à prévoir ?

Précisons également que le trimestre dernier a été l’un des meilleurs jamais enregistrés par GM pour la Bolt. Avec 11 263 véhicules de ce modèle livrés au cours de la période, le constructeur a non seulement résisté à la tendance à la pénurie, mais a également connu un rythme environ 50 % supérieur à celui de ses derniers trimestres « normaux ». Par rapport à la même période en 2020, les livraisons de Bolt ont augmenté de 350 %.

D’où l’importance du rappel pour les résultats commerciaux et financiers de GM.

Sources : Reuters

Pour résumer

Le titre de LG Chem a clôturé en baisse de 11,1% lundi après que General Motors a annoncé le rappel de 73 000 Chevrolet Bolt supplémentaires utilisant les batteries de la société sud-coréenne, un mois après un rappel similaire de Hyundai Motor.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.