par Joest Jonathan Ouaknine

Le camion électrique existe... Et il a 101 ans!

En matière de véhicules électriques, les constructeurs passent leur temps à réinventer la roue. Par exemple, on s'extasie sur les utilitaires hybrides ou électriques. Saviez-vous qu'il existait des camions électriques, produits en série, au début du siècle dernier? Encore plus fort, saviez-vous que les Etats-Unis étaient alors l'un des principaux fabricants de voitures électriques? Retour sur General Vehicle.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

En matière de véhicules électriques, les constructeurs passent leur temps à réinventer la roue. Par exemple, on s'extasie sur les utilitaires hybrides ou électriques. Saviez-vous qu'il existait des camions électriques, produits en série, au début du siècle dernier? Encore plus fort, saviez-vous que les Etats-Unis étaient alors l'un des principaux fabricants de voitures électriques? Retour sur General Vehicle.

En 1900, plus de la moitié des véhicules produits aux Etats-Unis étaient des électriques. A l'époque, un escroc du nom de Winton avait déposé un brevet sur la voiture à moteur à pétrole, qu'il prétendait avoir inventé. Du coup, tous les constructeurs devaient payer des droits au près de Winton. Du coup, les Winton étaient beaucoup moins chers que les concurrentes et se vendaient comme des petits pains. Cela a sans doute découragé nombre de fabricants, qui ont préféré se tourner vers l'électrique. L'escroquerie durera qu'en 1905, Lorsqu'Henry Ford attaquera Winton et démontrera qu'il n'a rien inventé. Plus de droits à payer! Ce fut une révolution dans l'automobile US et Ford, jusqu'ici méconnu, devint très célèbre. Quant à Winton, la marque fut vite dépassée et dut fermer ses portes.

Vehicle Equipment fut fondée en 1901, à Brooklyn. A l'époque, elle fabriquait une large gamme de véhicules, tous électriques, notamment des utilitaires. En 1905, l'usine brula. V.E. réussit à redémarrer. En 1906, elle fut rachetée par General Electric et devint General Vehicle.

A l'époque, alors que les performances des véhicules électriques plafonnent, les moteurs thermiques progressent de manière exponentielle. Reste les utilitaires, où ces derniers ont du mal à percer. Faute de moteurs diesel, ils n'ont pas assez de couple pour transporter de lourdes charges. General Vehicle se spécialise donc dans les utilitaires électriques: camions, autobus, autocars et ambulances.

En 1915, General Vehicle est vendue à Peerless, un fabricant de voitures de luxe, pour renforcer sa division camion. Lorsque les Etats-Unis entrent en guerre, Peerless vend des milliers de camions (à moteurs thermiques) aux armées Américaines et Anglaises.

En 1919, Peerless décide d'abandonner les camions, qu'ils aient un moteur électrique ou thermique. Une mauvaise idée, car après la crise de 1929, les Américains ne veulent plus de limousines. Peerless tentera de produire des voitures plus petites, mais dés 1933, l'usine arrête l'automobile et se reconvertit dans... La bière!

 

Une pub de 1916, qui évite soigneusement les sujets qui fâchent (autonomie, temps de charge, performance, etc.)

Pour résumer

En matière de véhicules électriques, les constructeurs passent leur temps à réinventer la roue. Par exemple, on s'extasie sur les utilitaires hybrides ou électriques. Saviez-vous qu'il existait des camions électriques, produits en série, au début du siècle dernier? Encore plus fort, saviez-vous que les Etats-Unis étaient alors l'un des principaux fabricants de voitures électriques? Retour sur General Vehicle.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.