par La rédaction

La future Renault électrique pourra s'appeler Zoé

Assigné par deux familles qui souhaitaient que Renault n'appelle pas son futur véhicule électrique Zoé, le constructeur au losange vient de remporter une première victoire judiciaire. Un juge parisien vient en effet de se déclarer incompétent pour statuer sur ce différend.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Assigné par deux familles qui souhaitaient que Renault n'appelle pas son futur véhicule électrique Zoé, le constructeur au losange vient de remporter une première victoire judiciaire. Un juge parisien vient en effet de se déclarer incompétent pour statuer sur ce différend.

Les plaignants, deux familles Renault ayant une fille prénommée Zoé, avaient saisi Magali Bouvier, le juge des référés du tribunal de grande instance de Paris pour qu'elle interdise au constructeur d'utiliser ce patronyme, craignant que leurs enfants fassent l'objet de "moqueries constantes". Cette démarche était soutenue par l’association pour la défense de nos prénoms (ADNP).

Or, la fonction d'un juge des référés est d'intervenir lorsqu'un "trouble imminent à l'ordre public" est établi. La sortie de la Renault Zoé n'étant prévue qu'en 2012, Magali Bouvier a donc estimé qu'il n'y avait pas "l'existence d'un péril imminent" et que par conséquent elle n'était pas compétente pour juger ce litige.

Me Koubbi, l'avocat des familles Renault a immédiatement annoncé qu'il allait faire appel de cette décision. L'affaire n'est donc pas close.

A lire: De nouveaux problèmes pour Renault avec la Zoé

A voir également. Galerie Renault Zoé au Mondial de Paris.

Pour résumer

Assigné par deux familles qui souhaitaient que Renault n'appelle pas son futur véhicule électrique Zoé, le constructeur au losange vient de remporter une première victoire judiciaire. Un juge parisien vient en effet de se déclarer incompétent pour statuer sur ce différend.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.