par Frederic Papkoff

La BYD e6 devient taxi... à Londres

Hasard des aléas de l'économie, alors que le constructeur des traditionnels taxi londoniens est placé sous administration qu'un constructeur chinois annonce l'arrivée d'un nouveau modèle de taxi dans la capitale britannique. Après Shenzhen, le BYD e6 va en effet partir à la conquête de Londres dès l'année prochaine.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Le monospace électrique BYD e6 est déjà exploité en tant que taxi dans la ville de Shenzhen (siège de BYD...), mais le constructeru ambitionne de développer ce marché dans d'autres villes, comme par exemple Hong-Kong. Mais pas uniquement en Chine. Ainsi, le constructeur a signé un accord avec l'opérateur Green Tomato Cars pour mettre en service 50 exemplaires de ce modèle durant le second trimestre 2013. La compagnie opère pour le moment des Prius, mais aussi des minivans (type Citroën Jumpy), ces derniers fonctionnant au bio-diesel... Partie de 5 Prius en 2006, la flotte comporte aujourd'hui 300 véhicules. Et les fondateurs de Green Tomato qui pensent avoir œuvré au succès du modèle souhaitent le même succès à leur nouvelle monture.

L'origine chinoise des véhicules ne gêne nullement Boris Johnson, le charismatique maire de Londres. En effet, c'est pour lui un pas dans la bonne direction alors que l'un de ses objectifs est d'avoir à Londres une flotte de taxis 100% zéro émissions en 2020. L'accord a d'ailleurs été favorisé par l'organisme de promotion de la ville London & Partners.

Source : GreenTomatoCars

Pour résumer

Hasard des aléas de l'économie, alors que le constructeur des traditionnels taxi londoniens est placé sous administration qu'un constructeur chinois annonce l'arrivée d'un nouveau modèle de taxi dans la capitale britannique. Après Shenzhen, le BYD e6 va en effet partir à la conquête de Londres dès l'année prochaine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.