par Frederic Papkoff

La BMW ActiveHybrid5 en détails

Après une première apparition au salon de Tokyo en décembre 2011, la version hybride de la Série 5 arrive en phase finale d'approche avant sa commercialisation dans quelques jours. Le moment est donc venu d'en savoir un peu plus sur elle.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Après une première apparition au salon de Genève en mars 2010, puis au salon de Tokyo en décembre 2011, la version hybride de la Série 5 arrive en phase finale d'approche avant sa commercialisation dans quelques jours. Le moment est donc venu d'en savoir un peu plus sur elle.

Annoncée dès le lancement de la Série 5 F10, cette version hybride sera donc commercialisée très prochainement, soit près de deux ans après sa première apparition.

Après les premières tentatives réalisées sur les Série 7 et X6, BMW étend donc la technologie hybride à la Série 5, et bientôt à la Série 3. Ici, point de V8 comme sur les deux modèle supérieurs (le X6 ayant d'ailleurs été supprime de la gamme lors du récent facelift). Le moteur thermique est le 6 cylindres en ligne TwinPower  (N55) avec son turbo TwinScroll de 306 ch et 400 Nm. Entre ce moteur et la boîte automatique à 8 rapports ZF prend place un moteur électrique, d'une puissance de 40 kW / 55 ch et d'un couple de 210 Nm. La puissance totale de l'ensemble est annoncée à 340 ch et 450 Nm. Le moteur électrique étant intégré au carter de la boîte de vitesse, l'encombrement reste identique.

Il n'en va pas de même pour la batterie lithium-ion. Disposée dans le coffre, elle est constituée de 96 cellules pour une capacité de 0,675 kWh. L'ensemble est refroidi par un réseau de refroidissement relié à la climatisation du véhicule. Le volume du coffre passe ainsi de 520 à 375 litres.

Le moteur électrique a vocation à aider le moteur thermique et améliore donc les performances. Cela reste toutefois minime puisque, par exemple, la mesure étalon du 0 à 100 km/h est donc accomplie en 5"9. Soit exactement le même temps qu'une 535i dotée du moteur thermique seul. On notera sans doute un peu plus de vivacité en conduite courante et en reprises, mais c'est un chapitre sur lequel la 535i ne manque déjà pas d'arguments au naturel...

Pour la consommation, l'écart est plus notable. Du moins sur le cycle, annoncé pour 6,4 l/100 km et 149 g/km de CO2 avec des jantes de 17 pouces. Une 535i annonce dans les mêmes conditions 7,6 l/100 km et 177 g/km (boîte automatique). Ceci reste la valeur de base, qui changera selon la monte pneumatique (pneus hiver) ou la taille des jantes (18, 19 ou 20 pouces en option. Pour l'ActiveHybrid5, la consommation pourra ainsi grimper jusqu'à 7.0 l/10 km (CO2 163 g/km) avec des jantes 19 ou 20", à comparer aux 7.9 l/100 km (183 g/km) de la 535i avec la même monte pneumatique.

Comme sur les autres modèles hybrides, c'est en ville que cette technologie sera sans doute la plus utile... Elle y profitera plus souvent de l'aide du moteur électrique, de l'arrêt / redémarrage du moteur thermique, ou même du roulage en tout électrique, jusqu'à 60 km/h. BMW annonce une autonomie de 4km à une vitesse constante de 35 km/h.

Mais la ville n'est pas le seul environnement où l'on pourra se retrouver à rouler avec le 6 cylindres totalement coupé. L'ActiveHybrid5 adopte en effet la fonction roue-libre (ou coasting). Une fonction qui coupe totalement le moteur thermique lorsque l'on lève le pied, et qui est opérationnelle jusqu'à 160 km/h... Lorsque le mode ECOPro est activé. Lorsque les autres modes de conduite sont sélectionnés, la vitesse limite d'activation du roulage en roue-libre est de 80 km/h.

La gestion de l'énergie est également connectée au système de navigation, afin de pouvoir anticiper l'évolution des conditions de circulation, et ainsi optimiser l'utilisation de l'énergie électrique. Soit pour l'économiser en vue d'un besoin prochain, soit pour l'utiliser plus rapidement (et donc économiser le carburant fossile) en vue d'une prochaine possibilité de recharge, comme une forte pente...

Sur le plan du style, l'ActiveHybrid5 reste très discrète. Outre les logos apposés sur le montant C et sur le couvercle de malle, elle se reconnaîtra aussi à ses barres de calandre anodisées ou ses échappements traités en "chrome mat". Les jantes 18 pouces Streamline exclusives sont proposées en option (mais diminuent l'efficacité global du modèle comme vu ci-dessus) et la teinte bleue BlueWater est elle aussi exclusive.

Reste le prix, non encore communiqué.

[zenphotopress album=12695 sort=random number=20]

Source : BMW

Pour résumer

Après une première apparition au salon de Tokyo en décembre 2011, la version hybride de la Série 5 arrive en phase finale d'approche avant sa commercialisation dans quelques jours. Le moment est donc venu d'en savoir un peu plus sur elle.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.