Lancer le diaporama
Genève 2018 Live : Jaguar i-Pace 1
+8
LANCER LE DIAPORAMA
par La rédaction

Genève 2018 Live : Jaguar i-Pace

Après avoir été présenté officiellement la semaine dernière, le premier modèle électrique de Jaguar s'expose à Genève. L'occasion de découvrir ce félin silencieux qu'est l'i-Pace.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Placé dans la gamme entre le E et le F-Pace, le nouveau venu a pour ambition de venir concurrencer très sérieusement le Model X de Tesla. Pour ce faire, le i-Pace peut compter sur de sérieux arguments. A commencer par un style intérieur et extérieur bien trempé, mais pas seulement.

Une plastique aguicheuse... mais perfectible

En matière d'esthétique, les stylistes de Jaguar (sous la houlette de Ian Callum) ont eu la patte inspirée. Avec son allure râblée, le I-Pace évoque un félin sur le point d'attaquer. Impression accentuée par les arètes qui ponctuent ses panneaux de carrosserie, plus marquées que sur les autres SUV Jaguar. Le modèle de série conserve les traits du concept présenté en novembre 2016 à Los Angeles, à quelques détails près.

Ainsi, en passant à la série, le i-Pace perd le bandeau turquoise qui courait le long de ses bas de caisse et de ses pare-chocs. Et son toit panoramique est légèrement amputé à l'arrière, notamment pour laisser place à l'antenne. Enfin, les rétroviseurs sont moins fuselés. Toutefois, en conservant l'essentiel du concept, le dessin du modèle définitif lui permet d'afficher un cx de 0,29. C'est moins bien que le Tesla Model X (0,24), mais mieux que le Bentley Bentayga (0,32). En revanche, notre envoyé à Genève a déploré "un assemblage perfectible, notamment au niveau des panneaux de carrosserie"...

L'i-Pace, un SUV richement équipé

L'habitacle pour sa part est quasiment repris à l'identique du concept. A l'exception des sièges, plus conventionnels sur le modèle de série. Niveau habitabilité, celle-ci est d'un excellent niveau selon notre envoyé. Bien évidemment, l'équipement est pléthorique, avec notamment la console centrale tactile héritée du Range Rover Velar, l'affichage tête haute, un module de conduite semi-autonome, ou encore un système de navigation prenant en compte l'autonomie restante pour le calcul des itinéraires.

Côté technique, l'i-Pace est mue par deux moteurs électriques (un à l'avant et un à l'arrière) délivrant chacun 200 chevaux et 348 Nm de couple. Et permettent de propulser le SUV à 100 km/h en 4,8 secondes. Ils sont alimentés par une batterie de 90 kWh, située sous le plancher pour abaisser le centre de gravité. Celle-ci autorise une autonomie de 480 km en cycle WLTP, et peut se recharger à 80% en 45 minutes sur une prise 100 kW (10 h sur une Wallbox 7 kW). La transmission est intégrale, et reçoit l'aide de l'Adaptive Surface Response. Ce dispositif, lorsqu'il est activé, joue sur les paramètres des moteurs et des freins pour maximiser l'efficacité sur terrains difficiles.

D'ores et déjà disponible à la commande, l'I-Pace s'affiche à 78 380 euros en entrée de gamme (version S). Les tarifs passent ensuite à 86 350 euros pour l'exécution SE, puis 92 360 pour la finition HSE. Enfin la First Edition, qui possède la dotation la plus complète, culmine à 102 570 euros. Soit un tarif proche du Model X 90D, à l'autonomie et aux performances similaires.

Illustrations : Le Blog Auto

Pour résumer

Après avoir été présenté officiellement la semaine dernière, le premier modèle électrique de Jaguar s'expose à Genève. L'occasion de découvrir ce félin silencieux qu'est l'i-Pace.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos