par La rédaction

Gamme Z.E : détails sur la co-entreprise

Depuis quelques jours les annonces se multiplient concernant l'avenir électrique de Renault. On a d'abord eu la l'utilitaire Kangoo électrique serait produit au sein du site industriel de Maubeuge. Voici pour conclure (enfin en attendant la confirmation de la production de la Fluence Z.E logiquement en Turquie) quelques informations complémentaires sur la co-entreprise entre l'Alliance, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et le Fonds Stratégique d’Investissement (F.S.I.).

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Depuis quelques jours les annonces se multiplient concernant l'avenir électrique de Renault. On a d'abord eu la ZOE Z.E de série (ainsi que la production et le recyclage des batteries) produite à Flins puis la Twizy Z.E de série assemblée en Espagne à Valladolid avant, finalement, d'apprendre que l'utilitaire Kangoo électrique serait produit au sein du site industriel de Maubeuge. Voici pour conclure (enfin en attendant la confirmation de la production de la Fluence Z.E logiquement en Turquie) quelques informations complémentaires sur la co-entreprise entre l'Alliance, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et le Fonds Stratégique d’Investissement (F.S.I.).

L’Alliance Renault-Nissan et le CEA vont investir à long terme dans ce nouveau projet en assurant le pilotage conjoint de leur savoir faire et des infrastructures nécessaires. L'Etat français via le F.S.I participera également à hauteur de 125 millions d'euros (manque d'équité par rapport à PSA Peugeot Citroën ?).

Plus concrètement cette co-entreprise  aura pour mission le développement, la production et le reconditionnement des batteries de véhicules électriques. Elles seront fabriquées dans l’usine Renault de Flins  à partir de la mi-2012. Capacité de production annuelle ? 100 000 batteries. Investissements nécessaires à la première phase du projet ? Quelques 600 millions d’euros. Selon les différents acteurs, il est également prévu de proposer les batteries à tous les constructeurs automobiles.

Ce programme industriel électrique ne se résumera pas seulement à la France puisque l'Alliance Renault Nissan mettra également en place d’autres installations pour la production de batteries en Grande Bretagne et au Portugal. Aucune date n'est précisée.

Pour mémoire, la France s'est déjà engagée quant à la mobilité zéro émission "en garantissant, entre autres, l’achat de 100 000 véhicules électriques avant 2015 par le biais d’appels d’offre publics et privés et avant 2012 via une prime de 5 000 euros tout achat d’un véhicule électrique". Enfin, "le gouvernement français soutiendra le développement de l’infrastructure nécessaire par de investissements d’un montant de 900 millions d’euros".

A suivre. Maintenant que le programme est largement dévoilé, Renault ayant abattu ses cartes électriques et fait état de ses fortes ambitions, il ne faudrait pas de court-circuit pour que disjoncte une machine bien huilée jusqu'alors.

A lire également. Renault Flins : production de la ZOE Z.E et de batteries, La Twizy Z.E sera assemblée en Espagne, Maubeuge hérite du Kangoo électrique et Francfort 2009 live : Renault Z.E comme zéro émission.

A voir également. Galerie Francfort 2009 live gamme Renault Z.E.

221661221668221674221677221680221683221689221692221698221704

Source : Nissan.

Pour résumer

Depuis quelques jours les annonces se multiplient concernant l'avenir électrique de Renault. On a d'abord eu la l'utilitaire Kangoo électrique serait produit au sein du site industriel de Maubeuge. Voici pour conclure (enfin en attendant la confirmation de la production de la Fluence Z.E logiquement en Turquie) quelques informations complémentaires sur la co-entreprise entre l'Alliance, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) et le Fonds Stratégique d’Investissement (F.S.I.).

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.