par La rédaction

Faraday Future poursuit d’anciens salariés pour espionnage industriel

Faraday Future a porté plainte contre une startup fondée par son ancien directeur financier pour vol de secrets industriels et débauchage de personnel.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

La plainte déposée concerne Stefan Krause, ancien directeur financier et Ulrich Kranz ancien directeur technique qui sont accusés d’avoir débauché plus de 20 employés de chez Faraday Future pour leur startup Evelozcity. La plainte évoque également le vol de secrets industriels par ces salariés.

Evelozcity a répondu aux allégations de Faraday Future en expliquant que cette plainte est une « habitude pour Faraday de lancer des accusations fausses et incendiaires contre nous ».

Cette plainte a l’air d’un règlement de compte entre Faraday Future et Stefan Krause. Faraday Future avait embauché Krause, ancien directeur financier de BMW, pour lever des fonds nécessaires à la poursuite du projet de Faraday Future.

Krause aurait quitté la startup californienne en octobre dernier, mais cette dernière déclare que son ex-directeur financier aurait demandé le 6 novembre à antidater sa supposée démission de quinze jours. Il aurait selon Faraday souhaité cacher son activité pour créer Evelozcity le 7 novembre. Faraday avait publié un communiqué le 10 novembre pour annoncer avoir licencié Krause pour malfaisance et manquement au devoir.

Selon la plainte, les employés qui ont quitté Faraday auraient été encouragés à télécharger des milliers de documents confidentiels. Faraday demande un procès devant un jury.

Source : Bloomberg

Source photo : Faraday Future

Pour résumer

Faraday Future a porté plainte contre une startup fondée par son ancien directeur financier pour vol de secrets industriels et débauchage de personnel.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.