par Elisabeth Studer

Euro 7 : Merkel met en garde contre des normes trop strictes

La chancelière allemande Angela Merkel a mis en garde contre les effets néfastes – selon elle – de la mise en œuvre de réglementations d'émissions polluantes trop strictes pour l'industrie automobile européenne.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Les moteurs thermiques seront toujours nécessaires selon Merkel

“Ce ne serait pas une bonne chose” de prétendre que le moteur thermique n’est pas interdit et de le rendre “techniquement impossible”, a déclaré Mme Merkel lors d'une réunion de la Confédération des associations patronales allemandes.

Selon elle, de telles règles aboutiraient de facto à une interdiction du moteur thermique.

Des propos énoncés alors que le gouvernement allemand veut accélérer la transition vers la mobilité électrique.

" Nous serons toujours dépendants des moteurs à combustion pour les années à venir », a par ailleurs estimé Angela Merkel.

Les nouvelles normes Euro 7 seraient beaucoup plus strictes que les normes Euro 6

La chancelière faisait référence à un groupe de travail de représentants de l'industrie et du gouvernement qui accompagnera les mesures législatives prévues à Bruxelles, telles que la nouvelle norme d'émissions «Euro 7».

Bien que rien n'ait encore été décidé, une étude commandée par la Commission européenne révèle que les règles seront beaucoup plus strictes que celles des normes «Euro 6», écrit le journal allemand Handelsblatt.

Or, l'industrie automobile craint que si les limites d'émissions de l'UE sont trop strictes, cela conduira à la fin des voitures à moteur thermique d'ici 2025.

Notre avis par leblogauto.com

A la suite d’un débat interne féroce entre les membres de ce  groupe de pression, la VDA (association de l’industrie automobile allemande) a récemment déclaré pour sa part que même si les véhicules électriques étaient la priorité à court terme, les moteurs à combustion modernes et les carburants synthétiques  » joueront un rôle majeur » dans la réalisation des objectifs climatiques. Rejetant ainsi les appels à se concentrer uniquement sur la mobilité électrique.

Sources : Handelsblatt / WirtschaftsWoche

Pour résumer

La chancelière allemande Angela Merkel a mis en garde contre les effets néfastes – selon elle – de la mise en œuvre de réglementations d'émissions polluantes trop strictes pour l'industrie automobile européenne.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.