par La rédaction

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [2 de 4]

Comme vous le savez, jaime comparer les technologies hybrides et vérifier leur efficacité. Pour les consommateurs, le mot « hybride » est souvent synonyme décologie et déconomie de carburant, mais la réalité est parfois différente. Lessai routier le démontre assez bien.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

2) Hybride veut-il dire économie de carburant?

À priori, nous avons fait subir à lEscape un test très difficile. Alors quil est démontré que les hybrides sont plus efficaces à une température au-dessus de zéro et dans un environnement urbain, nous avons conduit notre Escape dans une région montagneuse enneigée et glacée, sur une route avec de fortes dénivellations et avec des zones de dépassements sur de courtes distances. Bref, si une telle épreuve est difficile pour un moteur à essence, elle lest dautant plus pour un hybride.

En effet, lors des montées ou des dépassements, le moteur quatre cylindres rugissaient, tournant entre 4500 et 6500 tr/min, ce qui nest pas très économique. Dun autre côté, la puissance était toujours au rendez-vous, puisque le moteur électrique appuyait le moteur à essence lorsque jen avais besoin. Selon Ford , laccélération sapparente à la motorisation V6 offerte sur ce même véhicule. Un bon compromis.

Sur un trajet total de 617 km, la consommation moyenne a été estimée par la console à temps réel à 10,8 l/100 km. Cette estimation est très proche de la réalité, puisque, selon mes propres calculs, jarrive à 10,879 l/100 km. Cest quand même très bien pour un ordinateur de bord! Même si ces résultats semblent élevés, je reste persuadé que lhybride est plus économique, même dans de telles conditions.

(sur les images, il est indiqué 11,9 l/100 km, une moyenne qui est redescendue au cours de lessai routier)

Si nous avions opté pour un parcours plus conventionnel, de récents essais routiers réalisés par dautres médias démontrent plutôt une consommation moyenne réelle de 8 l/100 km, ce qui est très acceptable et appréciable pour un VUS. Avec des pneus de camion P235/70R16 (friction), un poids de 1 721 kg, la traction intégrale et la forme peu aérodynamique dun VUS, Ford a réussi à faire des miracles avec lEscape. On ne peut quand même pas demander à un camion dêtre aussi économique quune Toyota Prius!

Bref, en situation de trafic ou en ville, lEscape hybride détient un net avantage sur ses concurrents. En effet, quand il est arrêté à une lumière, ou dans une situation de congestion, le moteur à essence est configuré pour sarrêter. De plus, il peut accélérer jusquà 45 km/h avant que le moteur à combustion entre en fonction, essai à lappui. Habituellement, lorsque lEscape ralentit en dessous de 40 km/h, le moteur à combustion laisse sa place au moteur électrique. Lexpérience de conduite est captivante et les économies sont alors beaucoup plus perceptibles. Jai adoré mon expérience.

Essai routier en quatre parties:

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [1 de 4]

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [2 de 4]

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [3 de 4]

Essai du Ford Escape hybride 2008 : un SUV écologique [4 de 4]

Lire aussi:

Ford rajoute une couche de vert sur son Escape Hybrid

Ford Escape

Ford présente lEscape comme la voiture présidentielle

Pour résumer

Comme vous le savez, jaime comparer les technologies hybrides et vérifier leur efficacité. Pour les consommateurs, le mot « hybride » est souvent synonyme décologie et déconomie de carburant, mais la réalité est parfois différente. Lessai routier le démontre assez bien.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.