par Elisabeth Studer

Endesa/Cepsa alliés dans la recharge en Espagne/Portugal

Le groupe pétrolier et gazier Cepsa (Compañía Española de Petróleos S.A.U.) et la compagnie d'énergie espagnole Endesa viennent d’annoncer la signature d’un accord visant à mettre en commun en Espagne et au Portugal leur réseau de recharge des véhicules électriques en 2022.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Pour rappel, Endesa est une entreprise espagnole active dans les secteurs de l’électricité et du gaz naturel. Elle est le leader sur le marché électrique en Espagne et le deuxième opérateur du marché portugais.

Le réseau de recharge de Cepsa rejoint l’infra structure d’Endesa

Le nouveau réseau de recharge ultra-rapide qui sera déployé par Cepsa (constitué de bornes de recharge de 150 kW situées sur toutes les autoroutes et routes principales) rejoindra l'infrastructure d'Endesa X (filiale d'Endesa), qui compte à ce jour 75 bornes de recharge ultra-rapides dans 25 endroits à travers toute l'Espagne.

Selon les deux entreprises, ces bornes "ultra-rapides" permettent aux utilisateurs de recharger 80% de la batterie de leurs véhicules électriques en 10 minutes environ.

Accès aux 2.800 bornes de recharge d'Endesa

En dehors de ces bornes ultra-rapides, les automobilistes disposant de l'application de Cepsa pourront, via ce dispositif, utiliser les près de 2.800 bornes de recharge d'Endesa X, toutes technologies confondues (ultra-rapide, rapide, semi-rapide) pour recharger leur véhicule.

Parallèlement, les utilisateurs de l'application d'Endesa pourront accéder aux bornes de Cepsa.

Ventes de véhicules à moteur thermique interdites pour les particuliers d’ici 2040 en Espagne

La loi espagnole sur la transition énergétique adoptée en mai 2021 prévoit l'interdiction de la vente de véhicules pour particuliers émettant du CO2 d'ici 2040 et celle de leur circulation d'ici 2050.

En juillet dernier, la Commission européenne a proposé quant à elle d’aller jusqu’à une interdiction à la vente des voitures essence et diesel en 2035.

Repsol déploie également son réseau de bornes de recharges

En novembre dernier, la compagnie pétrolière espagnole Repsol a annoncé un investissement de 42,5 millions d’euros dans l’installation de 610 bornes de recharge rapide dans ses stations-service en Espagne et au Portugal. Fait notable : l’établissement de crédit espagnol ICO subventionnera le déploiement à hauteur de 40,7 millions d’euros.

D’ici fin 2023, un total de 592 points de recharge, chacun d’une capacité de 50 kW, et 18 connexions HPC, chacune de 180 kW, sont prévus dans 577 stations-service Repsol en Espagne et 33 au Portugal. Le réseau de recharge s’étendra le long des corridors méditerranéen et atlantique et fournira exclusivement de l’électricité à partir d’énergies 100 % renouvelables.

L’Espagne mal classée en terme de bornes de recharge

"Ce partenariat constitue (...) une étape importante pour la transition énergétique en Espagne et au Portugal", a estimé le PDG de Cepsa Philippe Boisseau. Effectivement …

Le réseau de recharge espagnol s’avère encore très sous-développé. Selon les informations fournies par Repsol début 2021, seulement 2,9% de l’infrastructure de recharge totale installée en Europe est présente en Espagne, bien que le pays représente 10% du total des ventes de véhicules dans l’UE et 15% du total des véhicules électriques produits.

Notre avis, par leblogauto.com

Si le Portugal se situe en 4eme position dans le TOP 5 des pays européens  en terme d’équipement de bornes de recharges, l’Espagne se trouve loin derrière … avec 1,1 borne en moyenne tous les 100 km pour un marché de véhicules électrifiés représentant 4,8 % du marché global.

Il y aurait presque urgence à réagir dans un pays de  près de  50 millions habitants et où le tourisme - et les services de locations de véhicules qui en découle - constitue une activité majeure.

Sources : AFP, Cepsa, Repsol, ACEA

Pour résumer

Le groupe pétrolier et gazier Cepsa (Compañía Española de Petróleos S.A.U.) et la compagnie d'énergie espagnole Endesa viennent d’annoncer la signature d’un accord visant à mettre en commun en Espagne et au Portugal leur réseau de recharge des véhicules électriques en 2022.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.