par Thibaut Emme

Eaton et Nissan s'engagent pour une deuxième vie des batteries Li-ion

Le cadre de la COP21 à Paris semble propice aux annonces des constructeurs de véhicules électriques concernant la "seconde vie" des batteries ayant perdu trop de capacité.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le cadre de la COP21 à Paris semble propice aux annonces des constructeurs de véhicules électriques concernant la "seconde vie" des batteries ayant perdu trop de capacité.

Après Renault qui soutient CarWatt (transformation d'un utilitaire thermique en électrique), c'est au tour de son partenaire au sein de l'Alliance, Nissan, d'annoncer avoir signé un accord avec Eaton, spécialiste des systèmes électriques et hydrauliques. Concrètement, les batteries dont la capacité n'est plus suffisamment intéressante pour un véhicule particulier seront réemployées dans des centres de stockage de l'énergie.

Un peu à la manière de ce que réalise le groupe Bolloré dans ses solutions de stockage d'énergie, les batteries de Leaf seront associées pour leur deuxième vie à des panneaux photovoltaïques pour emmagasiner l'énergie produite en journée et la restituer le soir quand la consommation des ménages le demande. Toute la gestion et l'intégration de ces modules dans le réseau électrique seront gérées par Eaton. Les clients auront ainsi accès à des modules de production d'électricité durable tamponnant leur consommation électrique venant du réseau national.

Cyrille Brisson, Vice President Marketing, Eaton Electrical EMEA, déclare : "Le bénéfice majeur de ce dispositif se traduira par un approvisionnement continu, un réseau optimisé, la possible disparition des pics tarifaires, et un moindre recours à des centrales alimentées en carburants fossiles". Reste à voir concrètement ce que donneront ces différentes annonces faites dans le cadre de la conférence sur le climat COP21 dont Renault-Nissan est partenaire avec 200 véhicules électriques mis à disposition.

Source : Nissan, illustration : Eaton (le prototype de module avec sur la gauche une batterie de Leaf)

Pour résumer

Le cadre de la COP21 à Paris semble propice aux annonces des constructeurs de véhicules électriques concernant la "seconde vie" des batteries ayant perdu trop de capacité.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.