par Nicolas Meunier

Detroit 2010 : Toyota FT-CH

A l’occasion de ce salon de Detroit, Toyota dévoile un nouveau concept hybride. La marque japonaise est assez chiche en informations techniques sur ce FT-CH et pour cause. Ce n’est pas le concept en lui-même qui est intéressant, Toyota jugeant certainement qu’il n’a plus grand-chose à prouver sur son expérience de l’hybride. La vraie raison de ce FT-CH est qu’il est le manifeste du futur plan produit de Toyota en ce qui concerne les hybrides.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

A l’avenir, le géant japonais compte bien attaquer les propulsions alternatives sur tous les fronts. « Simples » hybrides comme la Prius, hybrides plug-in, modèles tout électriques et modèles avec pile à combustible. Ces derniers devraient être commercialisés en 2015, alors que les tout-électriques et hybrides plug-in sont prévus dès 2012. Et Toyota d’avancer déjà les caractéristiques de performance pour les hybrides plug-in, avec une autonomie en mode tout-électrique d’un peu plus de 20km et une vitesse maximale, toujours en mode tout-électrique, de 100km/h. De quoi améliorer notablement les performances écologiques par rapport à une Prius actuelle. A noter que ces modèles plug-in seront les premières Toyota hybrides à disposer de batteries lithium-ion (pour l’instant, les hybrides du groupe disposent de batteries nickel-métal hydrure).

Quant au futur (proche) des hybrides standard dans la gamme Toyota, il s’annonce riche en événements. C’est d’ailleurs là qu’intervient le FT-CH. Commençons par son nom, qui signifie Future Toyota Compact Hybrid. Il n’ya pas de mystère, ceci annonce l’arrivée prochaine d’une compacte hybride dans la gamme. D’ailleurs, Toyota ne s’en cache pas, annonçant le lancement de huit nouveaux modèles hybrides (ce compte n’incluant pas les renouvellements de générations des hybrides déjà présents dans la gamme) au début des années 2010. Ces nouveaux modèles seront soit inédits, soit basés sur un modèle thermique existant.

Le FT-CH annonce donc l’arrivée d’un modèle plus compact et plus jeune au sein de la gamme hybride Toyota. Plus court de cinquante centimètres qu’une Prius, il est aussi plus léger et affiche en conséquence une consommation en baisse. On commence ici à toucher du doigt l’objectif des recherches menées par Toyota depuis quelques années, que ce soit avec le concept ultraléger 1/X vu à Tokyo en 2007 ou avec la recherche sur la fabrication de fibre de carbone en série, comme avec la Lexus LF-A.

Question marketing, le FT-CH veut attirer une clientèle plus jeune, en particulier la génération 8 bit qui a émergé au début des années 1980 et dont l’enfance a été bercée par les Game Boy et autres engins électroniques divers animés par des microprocesseurs 8 bits. Cela se retrouve dans quelques détails du design, à commencer par le motif « électronique » de la planche de bord. Là encore, la mode en design est cyclique. Après les années 1960, qui a donné une vague néo-rétro dans les années 1990 (Ford T Bird, VW New Beetle, MINI…), puis les années 1970 très présentes dans les concepts et les couleurs des années 2000 (la Giugiaro Quaranta n’en est qu’un exemple, tout comme les coloris marron qui sont revenus en force il y a peu), voici que les années 1980 entrent en scène pour les années 2010. Logique… En volumes, cela se traduit par un véhicule aux formes monocorps très simples et assez techniques, finalement plutôt classique dans l’allure générale. L’intérieur se veut épuré, présentant une interface originale, avec le bouton de démarrage situé sur un gadget électronique amovible. Les sièges sont tendus de toile, comme cela se voit de plus en plus sur les concepts.

Difficile de savoir ce qui restera de ce concept sur les futures Toyota hybrides de série… En effet, la Prius III n’a gardé que peu d’éléments du concept Hybrid X (qui a été dessiné au studio ED2 de Sophia Antipolis, tout comme le FT-CH). Si le design des prochaines Toyota reste donc un mystère, ce qui est sûr, c’est qu’il faut s’attendre à une déferlante Toyota sur tous les fronts de l’écologie.

Source : Toyota

Pour résumer

A l’occasion de ce salon de Detroit, Toyota dévoile un nouveau concept hybride. La marque japonaise est assez chiche en informations techniques sur ce FT-CH et pour cause. Ce n’est pas le concept en lui-même qui est intéressant, Toyota jugeant certainement qu’il n’a plus grand-chose à prouver sur son expérience de l’hybride. La vraie raison de ce FT-CH est qu’il est le manifeste du futur plan produit de Toyota en ce qui concerne les hybrides.

Nicolas Meunier
Rédacteur
Nicolas Meunier

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.