par La rédaction

Détroit 2009 : Fisker Karma

Après le show-car dévoilé en grande pompe l'an dernier au salon de Détroit, Fisker réitère l'opération en présentant au salon US la version de série de sa berline hybride Karma. 2008-2009, même conclusion d'un point de vue strictement esthétique : la magie enchanteresse perdure. Henrik Fisker expose son porte drapeau à l'allure d'un coupé quatre places dont, par rapport au concept, le design de la carrosserie a été très subtilement revu.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Après le show-car dévoilé en grande pompe l'an dernier au salon de Détroit, Fisker réitère l'opération en présentant au salon US la version de série de sa berline hybride Karma. 2008-2009, même conclusion d'un point de vue strictement esthétique : la magie enchanteresse perdure. Henrik Fisker expose son porte drapeau à l'allure d'un coupé quatre places dont, par rapport au concept, le design de la carrosserie a été très subtilement revu.

Berline de tourisme hybride, la Fisker Karma produite sur un châssis modulaire en aluminium ne laisse pas indifférent aussi bien extérieurement qu'intérieurement. Ceci dit, sur ce point tout un chacun appréciera la beauté (ou pas) de cette berline d'une longueur de cinq mètres. L'atout majeur et premier de la Fisker Karma se loge évidemment dans ses entrailles avec la présence de la technologie hybride Q-Drive.

Le moteur quatre cylindres 2.0 l Ecotec d'une puissance de 260 chevaux (Opel GT) se combine à deux organes électriques de 201 chevaux, batteries lithium-ion. L'autonomie en mode plug-in affiche 80 kilomètres contre 400 de plus au compteur grâce à l'appui du moteur thermique. Ici donc le moteur essence officie comme générateur de courant quand les batteries sont déchargées.

Rayon performances, la Fisker Karma revendique 200 km/h en v-max et 5,8 secondes pour croquer le 0 à 100 km/h. La consommation selon Fisker serait à l'année de 2,3 l/100 km. Quid du mode de calcul ? Pas de réponse.

Chic et terriblement classieuse extérieurement, la Fisker Karma l'est tout autant intérieurement et se déclinera à travers trois niveaux de finition (EcoBase, EcoSport et EcoChic). Ces deux derniers plus "écolo-responsables" se distinguent entre autre par une sellerie en fibre de bambou et non en cuir. L'habitacle accueille également un large écran tactile (système multifonctions) de 10,2 pouces ainsi que divers équipements technologiques. Le reste vous l'apprécierez en scrutant les clichés de la galerie.

Enfin, le prix. Et quel prix. Fisker annonce un tarif d'entrée de gamme à 87 900 dollars soit environ 66 000 euros. La commercialisation interviendra à partir de la fin de l'année dans un réseau spécifique de vendeurs. Fisker espère signer avec 40 dealers d'ici à cette période soit dix-huit en plus des 22 déjà actés.

La production, chez Valmet en Finlande, devrait avoisiner les 15 000 unités par an. Les moins enthousiastes attendront eux la version hybride d'une certaine Porsche Panamera... Alors une opinion sur cette ravissante, plus verte, sportive et racée de Fisker Karma ? La mienne semble claire...

A lire également. Fisker Karma, de nouvelles images, La Fisker Karma produite par Valmet et Fisker Karma, version de série à Detroit.

Source : Fisker et Autoblog.

Pour résumer

Après le show-car dévoilé en grande pompe l'an dernier au salon de Détroit, Fisker réitère l'opération en présentant au salon US la version de série de sa berline hybride Karma. 2008-2009, même conclusion d'un point de vue strictement esthétique : la magie enchanteresse perdure. Henrik Fisker expose son porte drapeau à l'allure d'un coupé quatre places dont, par rapport au concept, le design de la carrosserie a été très subtilement revu.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.