par La rédaction

Dans la tourmente, Mia Electric change de tête

En pleine tourmente et sur fond de nouvelle crise, l'organigramme de Mia Electric évolue avec l'arrivée d'un nouveau responsable. D'une nouvelle présidente plutôt après la nomination de Kirsten Roennau aux manettes de la société.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Heuliez, Mia Electric, Cerizay, crise, redressement judiciaire... Du connu malheureusement, une donnée qui vient de se répéter pour la troisième fois en quelques années. Le constructeur Mia Electric traverse une nouvelle étape très difficile dans son jeune développement.

Son développement justement (et sa sortie de crise) ce sera l'une des missions fondamentales dont hérite Kirsten Roennau qui vient d'être nommée présidente au terme du dernier conseil d'administration. "Elle aura pour première mission de faire un état des lieux de la situation de l’entreprise, afin de mettre en œuvre une stratégie, misant plus que jamais sur le marché des collectivités locales après le référencement à l’UGAP annoncé le 18 février dernier, et sur le développement des marchés internationaux prioritaires", peut on lire sur le communiqué.

Âgée de 50 ans, la nouvelle présidente est notamment passée par Alfa Romeo, Fiat et Europcar travaillant dans les domaines du marketing avant d'orienter sa carrière vers le conseil aux entreprises. Mia Electric de préciser qu'elle parle sept langues. De quoi mieux vendre et se vendre à l'étranger sans doute.

A lire également. Heuliez placé sous redressement judiciaire : Volkswagen comme sauveur ? Et Essai Mia Electric : ode à la ville.

Source : Mia Electric.

Crédit illustration : Mia Electric.

Pour résumer

En pleine tourmente et sur fond de nouvelle crise, l'organigramme de Mia Electric évolue avec l'arrivée d'un nouveau responsable. D'une nouvelle présidente plutôt après la nomination de Kirsten Roennau aux manettes de la société.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.