par Thibaut Emme

Courb se place en redressement judiciaire

1 an après avoir livré le premier exemplaire de la C-Zen, la société lyonnaise Courb vient de se placer en redressement judiciaire pour se permettre de se retourner et poursuivre le cas échéant son activité.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

1 an après avoir livré le premier exemplaire de la C-Zen, la société lyonnaise Courb vient de se placer en redressement judiciaire pour se permettre de se retourner et poursuivre le cas échéant son activité.

La C-Zen vient de fêter son 100 ème exemplaire livré en mars et tablait sur 500 ventes en 2015 et 1000 en 2016. Sauf que pour développer son "buggy" électrique, Courb a dépensé plus de 10 millions et lançait l'an dernier un financement participatif (crowdfunding) à hauteur là aussi de 10 millions d'euros. L'édiction de règles précises par la France en matière de crowdfunding a limité à 1 million d'euros le financement en capital (equity) mettant à mal la levée de fonds.

Selon Acteurs de l'économie, Courb a alors tenté de trouver l'argent via des fonds d'investissement. En vain pour le moment et il semblait alors inévitable que la société se place sous la protection de la justice. Cela devrait donner de l'air à Courb qui reste, a priori, une entreprise intéressante pour un investisseur/repreneur. La C-Zen est commandée par différents acteurs institutionnels mais souffre d'un positionnement qui lui interdit le bonus des véhicules électriques et d'un prix de petite série (25 000 euros).

Source : Acteurs de l'économieIllustration : Courb

Pour résumer

1 an après avoir livré le premier exemplaire de la C-Zen, la société lyonnaise Courb vient de se placer en redressement judiciaire pour se permettre de se retourner et poursuivre le cas échéant son activité.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.