par Frederic Papkoff

CODA, c'est fini

Le nombre des marques survivantes après le rush de 2008 sur l'électrique continue de se restreindre. Coda jette à son tour l'éponge et se place sous le régime des faillites. Pas d'arrêt complet de la société, mais un abandon du secteur automobile en perspective.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Aptera, Coda, Fisker... Nombreuses sont les marques a avoir vu le jour à la fin de la dernière décennie. Certaines ont abandonné avant même d'avoir vendu la moindre voiture... Coda en aura écoulé 100...

La petite start-up californienne s'est placé en faillite sous le régime de protection du chapitre 11 de la législation américaine et va restructurer son activité. La filière automobile est totalement abandonnée, mais l'entreprise compte capitaliser sur son expérience en matière de batteries et de gestion de ces dernières pour développer une activité de batteries stationnaires, pour des utilisations industrielles ou même domestiques.

Une orientation prise en fait dès 2011 et qui devient donc à présent le coeur d'activité de l'entreprise qui devrait être reprise par un consortium d'investisseurs baptisé Fortress Investment pour 25 millions de dollars (19 millions d'euros).

Source : Coda

Pour résumer

Le nombre des marques survivantes après le rush de 2008 sur l'électrique continue de se restreindre. Coda jette à son tour l'éponge et se place sous le régime des faillites. Pas d'arrêt complet de la société, mais un abandon du secteur automobile en perspective.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.