par Joest Jonathan Ouaknine

Chine : Byd ouvre une nouvelle usine de bus électrique

A l'origine, les bus électriques étaient une danseuse pour Byd. Désormais, c'est un business très lucratif. Le constructeur vient ainsi d'inaugurer un site à Changde, près de Pékin.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

A l'origine, les bus électriques étaient une danseuse pour Byd. Désormais, c'est un business très lucratif. Le constructeur vient ainsi d'inaugurer un site à Changde, près de Pékin.

Byd débute dans les bus en s'installant chez Sanxiang, un constructeur disparu. L'intérêt est que son site de Changsha possède d'emblée le savoir-faire pour construire de tels véhicules. En 2014, il ouvre une seconde base, à Dalian. Cette fois-ci, il s'agit d'une usine bâtie pour l'occasion. Puis il s'ouvre à l'internationale avec des sites d'assemblages aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne (où Alexander Dennis produit ses véhicules via un partenariat.)

En attendant des inaugurations au Brésil et en Malaisie, c'est à Chengde que Byd s'offre un troisième site chinois. En janvier 2015, la ville de Chengde décide de tester 20 bus K7. L'essai est concluant et la municipalité décide de commander 417 bus électriques de différents types. Le constructeur achète un terrain de 537 hectares et il y construit un site. Dans la première phase, il produira 2 000 bus par an, puis il passera à 5 000 unités annuelles.

Il faut noter que Chengde n'a pas de tradition de construction automobile. Par contre, il dispose de liaison ferroviaires et routières vers la capitale. Avec l'usine, la ville y gagne du développement économique et le constructeur se retrouve en embuscade pour fournir Pékin...

Terminons par un mot sur le K7. Ce petit bus de 8 mètres de long est le dernier né. Il possède une autonomie de 200km (la compagnie de bus de Chengde l'a testé sur des rondes quotidiennes de 160km) et se recharge en 3 heures. A l'origine, Byd ne proposait qu'un modèle, le K9. Au gré de son développement et des appels d'offre, il s'est diversifié. La prochaine étape, ce serait des autocars et des camions électriques.

Crédit photo : Byd

Source :

Gasgoo

Pour résumer

A l'origine, les bus électriques étaient une danseuse pour Byd. Désormais, c'est un business très lucratif. Le constructeur vient ainsi d'inaugurer un site à Changde, près de Pékin.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.