par Gautier Bottet

Canoo prépare aussi un pick-up

Aucun modèle n'est encore en production, mais Canoo présenté déjà son troisième véhicule. Après un monospace et un fourgon de livraison, voici à présent un pick-up. Un pick-up qui mise sur les fonctionnalités pratiques plus que sur les performances.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

  • Troisième modèle prévu par Canoo
  • Concept unique sur le marché de pick-up en cabine avancée

Le marché du pick-up électrique en Amérique du Nord intéresse un nombre croissant d'acteurs. Tesla bien entendu, les grands déjà installés (Ford, GM, Stellantis) et de multiples start-ups comme Rivian, Atlis, Karma, Lordstown ou Bollinger. Chacun sa stratégie, les grands veulent défendre leur territoire en comptant sur la fidélité des clients, Tesla vise la rupture, Rivian lorgne sur la part des grands en ciblant ligne par ligne leurs arguments classiques, Lorsdtown ou Bollinger sont quant à eux sur un marché plus professionnel. Et Canoo semble lui aussi viser une niche à part et ne semble pas vouloir affronter de front les autres acteurs.

Car ce pick-up est directement dérivé du monospace. On retrouve donc un avant très arrondi et totalement vitré, et une allure cab-forward qui rappelle le Jeep Forward Control. On est aux antipodes des codes habituels du pick-up bourrés de testostérone... Et ce n'est sans doute pas un hasard si la personne présente sur les photos officielles est une femme. Le Canoo vise ainsi une clientèle plus familiale en quête d'un pick-up pour les loisirs. Pour cela, la start-up multiplie les arguments : coffre avant avec porte servant de tablette extensible, tablette intégrée aux flancs de la benne, éclairage de cette dernière et 4 prises de courant, benne extensible avec cloisonnement ... En prime le véhicule est présenté avec un hard-top et une tente sur le toit. On y accèdera par les marches rétractables dans les flancs, qui servent aussi de rangement. On est en revanche un peut court sur le côté familial avec une cabine simple avec strapontins à l'arrière.

L'engin reste compact à 4m67 (5m40 avec l'extension de benne) et moins large que la plupart des autres modèles du marché avec 1m92. Cela en fait en réalité le pick-up le plus petit du marché américain, et il entre finalement plus dans la catégorie des "compacts" comme le Ranger ou le Tacoma que face aux F150 ou Cybertruck. Ce que d'autres caractéristiques viennent confirmer. Les performances pures restent assez élevées avec 600 ch et 746 Nm pour la version 4 roues motrices (disponible aussi en 2 roues motrices). La charge utile n'est que de 816 kg, ce qui confirme une orientation familiale plus que professionnelle. Quant à l'autonomie, elle est annoncée à 322 km, ce qui reste peu par rapport aux autres offres du marché.

Notre avis, par leblogauto.com

Dans la gamme Canoo, il faudra bien, choisir : voyage en famille avec le monospace, travail avec le fourgon, vacances et loisirs sans la famille avec le pick-up. Au pays du gigantisme l'offre aura sans doute du mal à séduire le client habituel du pick-up. Et c'est justement là que vise Canoo, conforté par son style moins belliqueux... Les premières livraisons sont attendues en 2023, mais il n'est pas prévu pour l'Europe.

Pour résumer

Aucun modèle n'est encore en production, mais Canoo présenté déjà son troisième véhicule. Après un monospace et un fourgon de livraison, voici à présent un pick-up. Un pick-up qui mise sur les fonctionnalités pratiques plus que sur les performances.

Gautier Bottet
Rédacteur
Gautier Bottet

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.